nous rejoindre sur facebook l'Université de Lorraine sur twitter
Presse

Catalogue des formations

CATALOGUE DES FORMATIONS
Recherche simple





Spécialité Microbiologie environnementale et sanitaire

Vous lisez : Feuilleter > Master Biotechnologies Microbiologie Aliment Nutrition Environnement (BioMANE) > Spécialité Microbiologie environnementale et sanitaire

  • Domaine : Sciences, technologies et santé
  • Type de formation : Master
  • Lieu d'enseignement : Nancy
  • Durée : 2 ans
  • Accessible en : Formation initiale-Formation continue

Présentation

Descriptif pédagogique


Spécialiser des étudiants possédant de solides compétences en microbiologie, acquises notamment dans le cadre de la première année, vers les métiers liée à la microbiologie de l’environnement. Le secteur principal d’insertion visé est celui des industries de l’eau et de la biodépollution mais aussi tous les organismes publics ou privés de contrôle de l’eau et de l’environnement. Les principaux objectifs de la spécialité sont donc multiples :

  • Fournir une formation de haut niveau adossée à la recherche. L’implication de différents laboratoires de recherche au sein de l’équipe pédagogique permet des enseignements intégrant les plus récents développements conceptuels et méthodologiques dans le domaine de la microbiologie de l’environnement. Ces développements concernent en particulier la détection de polluants (indicateurs de pollution, développement de biosenseurs), de l’identification de microorganismes (outils moléculaires), des procédés de traitement et de la compréhension de la réactivité de systèmes organisés (biofilms). Ces notions sont incontournables dans les industries du traitement des eaux ou de biodepollution et des industries agro-alimentaires en générales (eaux embouteillées, maîtrise des fluides et de l’environnement),
  • Fournir une formation spécifique aux métiers de l’eau et du traitement (eaux et sols). Les enseignements proposés abordent donc les aspects de démarche qualité et de gestion des risques complétés par les aspects plus spécifiques liés au domaine environnementale notamment dans le domaine normatif.
  • Développer la connaissance des laboratoires universitaires ou des industries en fonction du projet professionnel (suivi pour la recherche des stages et stage proprement dit).

Objectifs professionnels

Vise à former des cadres supérieurs spécialisés en microbiologie de l’environnement sur des aspects de traitements (eaux, sols), de santé (microorganismes pathogènes et environnement) et de réactivité microbienne (microorganismes planctoniques ou organisés en biofilm). Les compétences attendues à l’issue de la formation sont en adéquation avec le projet professionnel envisagé qui permet aussi bien de réaliser une thèse qu’une insertion professionnelle bac+5. Les diplômés pourront mener des missions de recherche, de développement et de production dans les secteurs de la recherche académique, dans les industries liée à l’environnement mais aussi dans les industries pharmaceutiques, de l’agroalimentaire et de la cosmétologie. Quel que soit le projet professionnel envisagé la formation permet d‘acquérir :

  • une maîtrise des outils modernes permettant la détection, l’identification, la caractérisation et l’utilisation des micro-organismes,
  • une maîtrise des comportements en atmosphère contrôlée
  • une maitrise de l’exploitation des bases de données scientifiques et technologiques
  • la capacité à rédiger des documents et de synthétiser une problématique complexe
  • une maîtrise des impératifs, en termes de sécurité et gestion de risques, liés en particulier à l’utilisation de microorganismes.
  • une maîtrise des techniques de gestion de projet et une aptitude à restituer oralement et par écrit une thématique donnée

Compétences

Les compétences supplémentaires attendues pour une poursuite en thèse concerne :

- l’acquisition de connaissances fondamentales sur l’écologie fonctionnelle, les structures microbiennes organisées (biofilms) et les grandes maladies infectieuses.

- la maîtrise de l’exploitation des génomes et d’ingénierie des protéines

Les compétences supplémentaires attendues pour une insertion à Bac+5 concerne :

- l’identification des dangers microbiologiques liés à l’eau et l’environnement

- la maîtrise des différentes formes de contaminants

- le développement d’une approche HACCP sur des problématiques environnementales.

Les diplômés participeront à la conception, à la définition et au développement de nouveaux procédés, à l’organisation de la production, au management de la qualité, au respect des règles de bonnes pratiques de fabrication, et des règles de sécurité au travail et à la prévention des risques.