Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Master Biotechnologies

Master Sciences du vivant parcours-type Biotechnologies

Présentation du Master Sciences du Vivant

  • Le Master Sciences du Vivant (MSV) est organisé en trois spécialités (ou parcours-types) : RNA & Enzyme Sciences (RNAES), composé de deux options RNA Science (RNAS) et Enzyme Science (ES)
  • Biotechnologies (BTECH) regroupant les options Ingénierie Moléculaire (BTECH-IM), Génie Cellulaire (BTECH-GC) et Neuro- & Physiologie Appliquée (BTECH-NPA)
  • Recherche en Biologie Santé (RBS).

La structuration de MSV s’appuie sur la complémentarité des contenus pédagogiques, l’implication de la majorité des unités de recherches de l’UL dans le domaine des Sciences du Vivant, de la Santé et des Sciences de l’Ingénieur dans le domaine des Biotechnologies. MSV s’appuie également sur l’intervention experte de professionnels du domaine de la santé et du monde socio-économique. L’offre permet une spécialisation progressive des candidats vers des formations à valence recherche et professionnelle. Notre objectif est de proposer une offre évolutive, afin de favoriser l’acquisition de compétences et d’apprentissages, indispensables à une insertion directe et ciblée ou la poursuite d’études des diplômés. A ce titre, les formations dans le cadre de MSV conduisent à une insertion professionnelle de qualité à BAC+5 ou la poursuite en Doctorat.

Présentation de la Spécialité Biotechnologies

La Spécialité (ou parcours-type) Biotechnologies (BTECH) offre une formation unique au sein de l’UL et au niveau de la région Grand Est. BTECH est dédié à la formation de futurs cadres dans les secteurs R&D en entreprise ou d’unités de recherche du secteur public. BTECH s’appuie sur l’expertise reconnue en recherche fondamentale (laboratoires académiques à l’UL et hors UL) et appliquée (secteur R&D en entreprise) dans les domaines du génie cellulaire et des procédés ; de l’ingénierie moléculaire, de la biologie structurale et de la biologie de synthèse ; de l’expertise en neuro- & physiologie dans le cadre de l’expérimentation animale. La structuration de BTECH permet de regrouper ces domaines d’expertise en options :

  • Option Génie Cellulaire
  • Option Ingénierie Moléculaire
  • Option Neuro-& Physiologie Appliquée

La formation permet une insertion professionnelle dès l’obtention du grade de Master ou la poursuite d’études vers le Doctorat. Ainsi, l’objectif de formation est de préparer chaque candidat aux fonctions de cadre et d’encadrement (ingénieur/cadre) dans des équipes de R&D au sein d’entreprises du secteur Pharmaceutique, des Biotechnologies, d’instituts publics d’équipes labellisées (CNRS, INSERM) en France ou en Europe.

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac+3, Bac+4
Localisation Nancy et agglomération
Modalités d'études Alternance, Année spéciale, Présentiel
Laboratoire(s) de recherche associé(s) DCAC - Défaillance Cardiovasculaire Aigüe et Chronique, SIMPA - Stress, Immunité, Pathogènes, LCPM - Laboratoire de Chimie Physique Macromoléculaire, URAFPA - Unité de Recherches Animal et Fonctionnalités des Produits Animaux, CITHEFOR - Cibles thérapeutiques, Formulation et expertise pré-clinique du médicament, IMOPA - Ingénierie Moléculaire et Physiopathologie Articulaire, CRM2 - Cristallographie, Résonance Magnétique et Modélisations, IAM - Interactions Arbres / Micro-organismes, LRGP - Laboratoire Réactions et Génie des Procédés, CRAN - Centre de Recherche en Automatique de Nancy
Nom officiel Master Sciences du vivant parcours-type Biotechnologies
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Non
Contact(s) Email : fst-scol-contact@univ-lorraine.fr - Tél : (0)3 72 74 50 00
Mention Sciences du vivant

Description

Objectifs de de formation Spécialité Biotechnologies

La Spécialité (ou parcours-type) Biotechnologies (BTECH) regroupe les expertises reconnues en recherche fondamentale (laboratoires académiques à l’UL et hors UL) et appliquée (secteur R&D en entreprise) dans les domaines du génie cellulaire et des procédés ; de l’ingénierie moléculaire, de la biologie structurale et de la biologie de synthèse ; de l’expertise en neuro- & physiologie dans le cadre de l’expérimentation animale. La Spécialité propose trois options de formations :

  • Option Génie Cellulaire
  • Option Ingénierie Moléculaire
  • Option Neuro-&Physiologie Appliquée

L’objectif de formation est de préparer chaque candidat aux fonctions de cadre et d’encadrement (ingénieur/cadre) dans des équipes de R&D au sein d’entreprises du secteur Pharmaceutique, des Biotechnologies, d’instituts publics d’équipes labellisées (CNRS, INSERM) en France ou en Europe. La formation permet une insertion professionnelle dès l’obtention du grade de Master ou la poursuite d’études vers le Doctorat.

Liens avec les axes stratégiques en matière de recherche

Unité(s) de recherche d’adossement 

Le Master s’appuie sur les équipes labellisées appartenant à quatre Pôles Scientifiques de l’UL (Biologie Médecine Santé (BMS), Agronomie, Agroalimentaire et Forêt (A2F), Automatique, Mathématiques, Informatique et leurs Interactions (AM2I) et Energie, Matériaux, Procédés, Produits (EMPP) (Tableaux ci-dessous). Ces laboratoires ont confirmé leur intérêt pour l’accueil d’étudiants en stage de fin d’études en 2nde année de Master et la participation de leurs enseignants-chercheurs et chercheurs aux enseignements.

Parmi ces laboratoires, 7 UMR CNRS, 3 unités INSERM, 3 EA de l’UL constituées ou en cours de restructuration) ont participé en majorité au Pôle Lorrain « Ingénierie moléculaire et thérapeutique – Santé (IMT-Santé) » dans le cadre du CPER 2007-2013, et font partie du projet « Innovations Technologiques, Modélisation et Médecine Personnalisée » du CPER 2015-2020. La formation est également partie intégrante du FHU ARRIMAGE qui a débuté en 2015. La quasi-totalité des doctorants, sont formés dans les laboratoires de l’UL impliqués dans le domaine des Sciences du Vivant et adossés à l’Ecole Doctorale Biologie-Santé (ED BioSE, n° 266).

En terme de stratégie de développement Recherche/Formation, un Projet IDEX LUE (Lorraine Université d’Excellence) a été déposé en 2015 qui a été réorienté vers une candidature dans la catégorie ISITE (Initiative-Science-Innovation-Territoire-Economie) qui a été retenu en 2016. Le Master sera associé à plusieurs dispositifs de la LUE. Plus récemment, l’UL soutient deux projets de création de réseaux lorrains de recherche interdisciplinaire et translationnelle en neurosciences (IT-Neuro, décembre 2016) et de recherche en cancérologie (R2CL, mai 2016). Quel que soit le réseau, un des objectifs est la formation des étudiants et concerne la spécialité BTECH par la participation en qualité d’expert, des enseignants-chercheurs, chercheurs, cliniciens, chefs de projet ou biologistes des unités de recherche et d’entreprises, engagés dans des programmes de recherche existants ou en cours de réalisation.

 

Modalités d’initiation à la recherche

Première année de Master

Le semestre S7 vise à l’acquisition d’un socle disciplinaire (description de concepts et l’évolution des connaissances, issus des données de la Recherche).

Au semestre S8, les étudiants sont sensibilisés et formés progressivement à la recherche par des études de publications scientifiques, sous différentes modalités (journal club, apprentissage par problèmes…). Un apprentissage en communication orale et écrite en anglais dans le cadre de l’UE d’anglais scientifique complète également la formation des candidats. Les travaux pratiques au cours des semestres S7-S8 permettent d’asseoir les bonnes pratiques de laboratoire et réglementaires ou la mise en pratique des concepts théoriques appliqués aux macromolécules, aux cellules, tissus et à l’organisme entier et de mener un travail expérimental intégré, depuis la conception des expériences, la mise en œuvre, l’analyse des données ou l’analyse de situation de terrain. Cette initiation pratique, en S7 et S8, facilite leur prise en main du sujet de stage d’une durée minimum de 8 à 16 semaines à la fin du semestre S8. Cette période d’initiation à la recherche fondamentale ou applicative pourra être prolongée durant la période estivale (stage supérieur à 8 semaines).

BTECH apporte aux étudiants une formation à côté de la recherche, sous la forme de concepts théoriques dédiés à la recherche appliquée ou industrielle dès le S8. La formation est assurée par les enseignants-chercheurs ou chercheurs de structures de recherches impliquées dans le développement industriel et localisés dans les Ecoles d’Ingénieurs à l’UL ou des enseignements dispensés par les PAST et de services de l’UL (SOIP, BU). Ces derniers participent également à la formation de l’ensemble des étudiants pour des ateliers dédiés à l’insertion professionnelle et à la documentation scientifique.

Deuxième année de Master

Aux semestres S9 et S10, quel que soit le parcours-type/option considéré en 2nde année de Master, les étudiants seront formés à la recherche et contribueront significativement à un projet de recherche fondamental ou applicatif lors du stage de fin d’études effectué durant le semestre S10.  Le dispositif pédagogique est complété par une formation à côté de la recherche, en particulier par une activité intégratrice ou projet industriel, accompagnée par le Pôle Entrepreneurial de Lorraine (PEEL) et d’organismes extérieurs à l’UL (INPI, Université de Bourgogne).

Le choix du sujet de stage de fin d’études (2nde année de Master) dépend du projet professionnel de chaque candidat, id est soit vers une insertion directe à l’issue de master soit vers la poursuite en doctorat ou une réorientation. Pour BTECH, la recherche du stage de fin d’études dépend du projet professionnel du candidat, le choix de stage en France ou hors de France, la modalité de formation, en formation initiale (à la suite du M1) soit en formation par l’alternance (selon la modalité du contrat de professionnalisation). Enfin, le choix de stage en entreprise est également guidé par une embauche possible à la fin de cette période.

Implication de la (des) unité(s) de recherche dans la formation 

Les unités de recherche sont impliquées à plusieurs niveaux

Accueil de stagiaires

L’ensemble des laboratoires adossés accueille des étudiants en stage en 1ère et 2nde année de Master Actuellement, le stage de 1ère année est davantage un stage d’initiation à la recherche fondamentale ou applicative dans des laboratoires de recherche ou le département R&D d’entreprise, en France ou hors de France.

Poursuite en Doctorat

Environ 30% des diplômés de BTECH poursuivent par un Doctorat en France ou hors de France. Ils ont tous une source de financement (Bourse Ministérielle à la suite de la candidature à une Ecole doctorale, BioSE ou d’une autre université française ou étrangère ; une convention CIFRE, appel d’offre CNRS-Région Lorraine, d’associations caritatives ou de contrats d’institut nationaux (INRS). Localement, les étudiants inscrits en thèse sont majoritairement rattachés à BioSE et réalisent leur projet dans une unité de recherche nancéenne.

Séminaires/conférenciers

Essentiellement dans le cadre du S9, il s’agit d’apporter une expertise dans un domaine disciplinaire de recherche fondamental ou applicative par des professeurs invités, des chercheurs (CR ou DR INSERM/CNRS, Ingénieur de Recherche), des entrepreneurs ou chefs de projet ou des ingénieurs de recherche (privé ou public).

 

Activités intégratrices en 1ère et 2nde années de formation

Les objectifs pédagogiques de ces activités sont de permettre aux étudiants de développer leurs capacités de mobiliser les compétences, de valoriser des compétences transversales telles que l’autonomie, l’organisation, la communication.

  • 1ère année de Master : L’activité intégratrice principale est représentée par le stage qui comprendra deux parties : la synthèse bibliographique ou introduction au stage, encadrée par le responsable du sujet qui, de fait, devient également le rapporteur sur le travail réalisé par l’étudiant. La seconde partie est représentée par le rapport de stage, la restitution orale devant jury.Chaque étudiant est également sollicité au cours des semestres S7 et S8 pour développer ses capacités à la synthèse bibliographique et à la restitution orale, sous la forme de rapports (travaux pratiques, études de cas…) de présentation orale devant ses pairs, d’approches par problème ou mini-projet (bi- ou trinôme)
  • 2nde année de Master :Il s’agit d’un projet d’Innovation en Biotechnologie sous la forme d’un projet d’entreprise de type Start up, projet de promotion (pour chaque option). Le dossier comprend le dossier scientifique et le business plan. L’accent est mis sur un travail en équipe (organisation des réunions, la liaison avec le responsable du projet, prises de contacts avec les entreprises locales ou régionales et les instituts ou services dédiés à la création d’entreprise, PEEL, Incubateur Lorrain, INPI…).

 Laboratoires

Nom des laboratoires en appui de la spécialité Biotechnologies

Acronyme

N° actuel

Biotechnologie et Signalisation (Strasbourg)

BSC

UMR CNRS 7242

Centre de Recherche en Automatique de Nancy, département Santé–Biologie–Signal

CRAN

UMR CNRS 7039

Cibles thérapeutiques, formulation et expertise préclinique du médicament

CITHEFOR

EA3452

Cristallographie Résonance Magnétique et Modélisations

CRM2

UMR CNRS 7036

 

 

 

Ingénierie Moléculaire et Physiopathologie Articulaire

IMoPA

UMR CNRS 7365

 

 

 

Laboratoire de Physique Macromoléculaire

LCPM

UMR CNRS 7375

Laboratoire Réactions et Génie des Procédés

LRGP

UMR CNRS 7274

 

 

 

 

 

 

Défaillance cardiovasculaire aigüe et chronique

DCAC

UMR INSERM 1116

Stress Immunité pathogène

SIMPA

EA7500

Unité de Recherche Animal et Fonctionnalités des Produits Animaux

UR AFPA

INRA

Interactions Arbres-Micro-organismes

UR IAM

 

 

Nom des laboratoires étrangers partenaires et/ou associés

Acronyme

Laboratoire du Métabolisme de l’ARN, Université Libre de Bruxelles, Belgique

 

Centre d’Ingénierie des Protéines, Université de Liège, Belgique

 

Institut pour la Pharmacie et la Biochimie

Johannes Gutenberg Université de Mainz, Allemagne

 

Université des Technologies de Darmstadt, Allemagne

 

Helmholtz-Institute for Pharmaceutical Research Saarland (HIPS) - Helmholtz Center for Infectious Research (HZI), Saarbrucken

 

Institute of Biotechnology and Biochemical Engineering Technische -Universität Graz, Autriche

 

Fondation Recherche sur Cancer et Maladies du Sang

Laboratoire de Biologie Moléculaire et Cellulaire du Cancer, Luxembourg

LBMCC

Luxembourg Institute of Health, Luxembourg

LIH

Université du Luxembourg

UniL

   

Tout savoir sur cette formation

Découvrez le programme complet Ici

Les Spécialités de MSV (ou parcours-types) sont structurées sur les deux années de master, M1 et M2, selon une logique de progression au cours des trois premiers semestres, S7 à S9. De nombreuses UE sont mutualisées (partagées) entre spécialité, en particulier en S7 et S8.

Contacts par année / spécialité :

Structuration S7

Socle disciplinaire (30 ECTS) dont deux UE sont obligatoires et communes (12 ECTS). Les enseignements spécifiques à chaque champ représentent 18 ECTS. Un atelier (mise en œuvre par la DFOIP) lié au projet personnel et professionnel de l’étudiant complète le dispositif. Ce socle permet l’enseignement de concepts de base propres aux domaines scientifiques et techniques d’intérêts, et conduit à l’intégration d’étudiants provenant de formations initiales diverses. Le S7 aboutit à une formation initiale de qualité qui permet à chaque candidat de s’engager dans une orientation de son choix au S8.

Structuration S8

Deux UE dédiées à l’initiation à la recherche (9 ECTS) id est une UE de stage (6 ECTS) d’une durée de 8 semaines minimum jusqu’à 16 semaines et une UE d’enseignement d’anglais scientifique (3 ECTS). Un atelier dédié à la veille documentaire (banques de données et utilisation de logiciels, BU FST) est également prévu en début de S8. Le S8 est organisé en 6 orientations, proposées sur la base d’UE majeures (pouvant être communes à plusieurs orientations), selon le champ disciplinaire, et constituées de 15 et 18 ECTS, conduisant de manière cohérente aux options proposées en deuxième année de Master.

 

Orientations proposées au semestre S8

Champ disciplinaire BBRMC

Champ disciplinaire BCP

Biochimie, Biologie Moléculaire/ RNA Science

Biologie Cellulaire

Enzyme Science

Physiologie

Ingénierie Moléculaire

Génie Cellulaire / Neuro- & Physiologie Appliquée

 

Le dispositif pédagogique est complété par des UE mineure(s) ou optionnelle(s) (3 à 6 ECTS). Concernant les orientations BTECH Génie Cellulaire/Neuro- & Physiologie Appliquée ou Physiologie, le Diplôme Universitaire d’Expérimentation Animale – Applications de Procédure (ou DU niveau II) fait partie du programme de formation. Le DU est une option pour l’orientation Biologie Cellulaire.

Structuration S9

Les options de BTECH en S9 reposent sur des UE communes et de spécialisation. Un atelier dédié à la documentation sur la connaissance des entreprises, les brevets et les essais cliniques complètera le dispositif de formation pour les options GC et NPA. Les enseignements dispensés au cours de S9 sont également assurés par des conférenciers issus du monde universitaire en France et en Europe ou de professionnels (Professeurs invités, chercheurs, industriels et/ou PAST id est entrepreneurs associés à l’UL). Ces liens privilégiés facilitent également la recherche et l’obtention de lieux de stage de fin d’études.

Enfin, BTECH est proposée en formation par l’alternance (modalité du contrat de professionnalisation). Le S9 est organisé en deux périodes d’enseignements de 5 semaines séparées par une période de 6 semaines en entreprise.

Structuration du S10

 Il correspond au stage de fin d’études de 6 mois en FI. Pour les alternants, la période en entreprise est de 9 à 10 mois.

Accompagnement des candidats

Cette démarche s’inscrit dans le processus qualité (lisibilité & traçabilité) des formations proposées de MSV.

  • Le Livret de l’étudiant. Le document est diffusé aux candidats sous la forme d’un fichier pdf. Figurent dans ce livret : l’échéancier (examens et soutenances des deux semestres) et le mode d’évaluation des candidats, les chartes de rédaction des mémoires (synthèse bibliographique, projet d’innovation biotechnologiques, stage de fin d’études), le déroulement des soutenances, les recommandations pour la période du stage de fin d’études et des informations sur le financement du stage (Erasmus, financement régional…), les démarches à entreprendre après le stage de fin d’études (obtenir l’attestation du diplôme, démarrer la recherche d’emploi…). Le programme détaillé des enseignements (contenu pédagogique) est présenté sur le site web de la Spécialité
  • Le portefeuille de compétences La création du document est encadrée (enseignants Chercheurs ; PAST) afin de mettre en évidence l’acquisition des compétences professionnelles et transversales par chaque candidat. Il s’agira également de conseiller au candidat puis au diplômé de compléter son portefeuille et de favoriser si nécessaire sa formation tout au long de la vie (FTLV) dans le cadre du crédit formation ou autre modalité propre à l’entreprise ou au secteur public.
  • Enquêtes de satisfaction : Questionnaires en ligne portant sur le niveau de satisfaction des candidats au cours des semestres S7 à S9 (application Lime Survey, administrateur, H. Schohn). Les réponses à ces questionnaires permettent d’ajuster le contenu de formation. Les résultats de ces enquêtes sont diffusés.
  • Le retour d’expérience (REX) - stage de fin d’études. Le REX s’applique pour les stages en Première et seconde année de master pour la période en entreprise ou en laboratoire. L’objectif est d’amener le candidat à une réflexion sur les enseignements positifs et négatifs du stage et du projet dont il avait la charge. Pour l’équipe pédagogique, il s’agira de vérifier i) l’adéquation entre contenu pédagogique (connaissances, méthodes, compétences) et l’expérience vécue en stage par chaque candidat ; ii) d’apporter des actions sur les enseignements dispensés en présentiel/non présentiels. Le REX est proposé sous la forme d’un questionnaire en ligne (application Lime Survey ; administrateur, H. Schohn). Les résultats de ces enquêtes sont diffusés.
  • Visite sur lieu de stage : Visite organisée à mi-parcours du stage (en présentiel ou par visio-conférence) sur la période mai /juillet

 

Programmes S7 à S9

Insérer les images jointes > pourriez-vous me les envoyer par email, via le formulaire que vous recevez nousne voyons pas les images

 

Compétences communes

Les compétences acquises pour l’ensemble des étudiants à la fin du Master MSV sont présentées ci-dessous

Compétences

Niveaux attendus

Analyser une situation en mettant en œuvre de manière précise et rigoureuse les concepts théoriques et les approches pratiques

Performant

Construire un plan expérimental justifié et rigoureux afin de conforter une hypothèse de travail

Performant

Concevoir et planifier un projet dans le cadre de la recherche fondamentale, applicative ou la création de projet d’innovation en respectant le cadre réglementaire

Compétent

Communiquer une information précise ou une synthèse d’informations à l’aide de support adapté au contenu et au public visé à l’écrit et par oral

Performant

Evoluer dans un environnement professionnel en développant l’expertise requise pour la participation à des projets de recherche fondamentale ou de R&D.

Performant

 

Compétences spécifiques aux options

  • Option Génie cellulaire

Pour chaque candidat, il s’agit d’acquérir ou d’approfondir des connaissances en biologie cellulaire, ingénierie cellulaire et bioprocédés. Le candidat sera capable à la fin de sa formation, de proposer des stratégies cellulaires pour la production de cellules transformées ou non, de virus, de métabolites ou de molécules d’intérêt (peptides, épitope…); de conduire et de concevoir le suivi de production de cellules ; de conduire et de concevoir des projets d’étude sur les effets de molécules (médicaments-candidats ou produits actifs) sur des cibles telles que l’animal entier, la cellule, ou la protéine avec les méthodologies décrites ou mises en œuvre au cours de la formation (transfection – vectorisation…); de conduire et de concevoir des projets d’études sur l’expression et les fonctions d’un gène par des approches semi quantitatives ou globales (-omics).

  •  Option Ingénierie Moléculaire

Les diplômés auront acquis des connaissances en techniques et stratégies de clonage et de production des protéines recombinantes, techniques et stratégies de purification des protéines, techniques et stratégies de caractérisation structurale des protéines, connaissances approfondies en Biologie Structurale, Biologie Synthétique et stratégies en Ingénierie protéique. Les liens entre ces connaissances mettront en exergue le caractère interdisciplinaire nécessaire à l’étude de macromolécules biologiques et des complexes supramoléculaires pour amener les candidats jusqu'à la conception de projets d’étude intégrant les relations structure/fonction des macromolécules biologiques d’une part mais aussi pour créer de nouvelles fonctions biologiques.

  • Option Neuro- & Physiologie Appliquée

Pour chaque candidat, il s’agit d’acquérir ou d’approfondir des connaissances en Neuro- & physiologie animale, neuro-immunologie, analyse comportementale. Chaque candidat devra à la fin de la formation être capable de conduire et de concevoir des projets d’étude sur les effets de molécules (médicaments-candidats ou produits actifs) sur l’animal entier et de maîtriser l’expérimentation animale dans le respect de la règlementation sur l’expérimentation, notamment grâce à l’acquisition du Diplôme Universitaire d’Expérimentation Animale – Modèles et Procédures.

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

Le Diplôme d’Université en Expérimentation Animale - Application de Procédures est inclus dans la formation des candidats des orientations Physiologie et Génie Cellulaire/Neuro- & Physiologie Appliquée au cours du semestre S8. Le DU est inclus dans l’UE Expérimentation Animale (60 heures). L’UE est également proposé en UE optionnelle pour les candidats de l’orientation Biologie Cellulaire.

Groupe GenCell-UL (LinkedIn) : il regroupe les diplômés de l’option Génie Cellulaire.

Alternance

Deux périodes de 5 semaines d’enseignements, séparée par une période de 6 semaines en entreprise au cours du semestres S9. En entreprise à partir de Janvier à l’exception des épreuves terminales (deux journées) et de la présentation du projet industriel (1 journée)

Vous souhaitez des renseignements pédagogiques pédagogiques pour l’alternance :

 

Informations administratives sur l'alternance : Emmanuelle Moussier : emmanuelle.moussier@univ-lorraine.fr

Vous êtes employeur et recherchez un alternant ? Téléchargez la fiche de présentation de la formation :

- orientation génie cellulaire

- orientation ingénierie moléculaire

Orientations " génie cellulaire", " ingénierie moléculaire" et "neuro et physiologie appliquée" - Uniquement la 2ème année de Master

Contrat de professionnalisation

Et avant / et après

La plupart des candidats du Master sont issus d’une Licence validée à la suite d’un niveau de licence L2 ou de DUT ou BTS. Les diplômés de DUT ou BTS ont accès au niveau L2 de licence. Les Diplômés de Licence Professionnelle ont accès au niveau L3 à l’UL.

Majoritairement, les candidats sont issus de la Licence Sciences du Vivant proposée à l’UL. Les étudiants issus d’autres universités françaises ont accès à la formation par sélection en commission d’admission.

Au semestre S7 de première année de Master, les étudiants peuvent choisir entre deux socles disciplinaires, Biochimie, Biologie Moléculaire et Régulations Cellulaires ou Biologie Cellulaire et Physiologie. Les deux socles sont la suite logique des parcours proposées en 3ième année de Licence Sciences de la Vie id est le parcours Biochimie Biologie moléculaire, et Biologie Cellulaire et Physiologie Animale. Cette filiation assure une cohérence entre la licence et le Master et permet une intégration facilitée en première année de MSV.

Fonctions occupées

Les diplômés occupent des fonctions d’ingénieur en Sciences du Vivant ouingénieur d’études en recherche fondamentaleou ingénieur de recherche fondamentale ou de cadre technique d’études scientifiques et de recherche fondamentale ou de cadre technique d’études-recherche-développement de l’industrie, de spécialiste support technique.

Plusieurs diplômés poursuivent leur formation par un doctorat. Ils bénéficient d’un contrat doctoral, sous la forme d’un CDD d’une durée de trois ans, obtenu sur concours ( concours des Ecoles Doctorales) ou sur fond propre du laboratoire ou en partenariat avec une entreprise (convention CIFRE). Les doctorants poursuivent leur projet professionnel par un contrat post doctoral. Ils occupent des fonctions à moyen terme de chef de projet en entreprise (à minima avec deux à trois ans d’expérience), voire de maître de conférences à l’Université (admission sur concours) ou sont recrutés dans des organismes de recherche (Ingénieur de Recherche, Chargé de Recherche).

Une partie des candidats complètent leur formation initiale par une formation en Management (2ième année de Master) ou par une formation d’Attaché de Recherche Clinique (Diplôme d’Université) avant insertion.

Secteurs d’activités

  • Doctorat : En France, Allemagne, Suisse, Royaume-Uni, Grand-Duché du Luxembourg ou Canada dans des structures publiques ou en association avec l’entreprise en France ou en Europe (contrat CIFRE)
  • Secteurs publics : Unités de Recherches ou institut/centre de Recherche de l’INSERM, du CNRS, INRA, Unité de Recherche au sein des Universités en France ou à l’Etranger (Europe, Amérique du Nord), secteurs hospitaliers (Recherche Clinique).
  • Secteurs privés : Groupes Chimiques & Pharmaceutiques en France ou européenne, PME en France ou Europe (biotechnologie, diagnostic, cosmétologie.), Start up – Biotechnologies en France ou en Europe (cancérologie, diagnostic, approches thérapeutiques…)

Les emplois visés sont précisés selonle Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (Fiche ROME) : Recherche en sciences de l’univers, de la matière et du vivant (K2402) ; Enseignement Supérieur (K2108) ;  Management et Ingénierie études, recherches et développement industriel (H1206) ; Assistance et support technique (H1101)  ; Attaché de Recherche Clinique (15L10).

L’insertion des diplômés est effective sur le territoire français, européen ou nord-américain, en particulier pour le Doctorat.

Découvrez les résultats des enquêtes sur le devenir des étudiants diplômés de cette formation menées par l'observatoire de la vie universitaire.

La procédure d’accès à la FC ou à la VAE nécessite pour le candidat de s’adresser au Département de la Formation Continue de l’UL (http://fc.univ-lorraine.fr) afin de vérifier la recevabilité du dossier de candidature avant avis pédagogique par les responsables des options de la Spécialité.

 

 

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil