Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Licence Géographie et aménagement

Licence mention géographie et aménagement

La géographie universitaire est une discipline tournée vers des enjeux de société : aménagement des territoires, développement durable, bien vivre en ville, écoquartier, conflits géopolitiques, réchauffement climatique, gestion des ressources naturelles, etc.

La géographie constitue une filière de formation professionnalisante, qui offre des débouchés professionnels dans les domaines de l’aménagement, de l’urbanisme, de l’environnement et de l’enseignement.

La licence présente 2 orientations :

  • Métiers de l’Aménagement et de l’Environnement (MAE)
  • Géographie, Histoire et Enseignement (GHE)

Atouts de la formation :

  • Maîtrise d’outils informatiques et techniques (cartographie, DAO, SIG, Télédétection, gestion de bases de données, techniques d’enquêtes, analyse spatiale, etc.) ;
  • Travaux sur le terrain lors de sorties pédagogiques et de voyages d’études ; organisation d’un grand voyage d’une semaine à l’étranger (parmi les destinations des dernières années, Canada, Danemark, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Maroc etc.) ;
  • Des petits effectifs (une cinquantaine d’étudiants par promotion) qui permettent un accompagnement personnalisé : projets tuteurés en lien avec une entreprise, une collectivité ou un laboratoire, stages et au final une bonne insertion professionnelle ;
  • Ouverture à l’international : accords Erasmus avec l’Allemagne, le Canada, l’Espagne, la Finlande, l’Italie, la Lettonie, la Suède.

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Localisation Metz et agglomération, Nancy et agglomération
Modalités d'études Présentiel
Laboratoire(s) de recherche associé(s) LOTERR - Centre de Recherche en Géographie
Nom officiel Licence mention géographie et aménagement
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Oui
Mention Géographie et aménagement

Description

La licence Géographie et aménagement assure une formation généraliste dans le domaine de l’organisation, du fonctionnement et de la gestion des territoires et des milieux naturels. Dès la première année, les étudiants doivent choisir entre deux orientations :

  • l’orientation « Métiers de l’Aménagement et de l’Environnement (MAE) » oriente les étudiants soit vers une insertion professionnelle rapide, quand ils choisissent une licence professionnelle à l’issue de la deuxième année, soit vers une insertion aux métiers de l’Aménagement du territoire via un master en Géographie-Aménagement ou en Urbanisme, ou aux métiers de l’environnement via un master dans des mentions du type « science de la terre » ou « géo-ressources ».
  • l’orientation « Géographie, Histoire et Enseignement (GHE) », destinée aux étudiants s’orientant vers une carrière dans l’enseignement, du primaire et du secondaire (Professorat des écoles, CAPES Histoire-Géographie, Agrégation).

La licence de Géographie et Aménagement, c’est :

- la meilleure préparation pour les Masters orientés vers l'aménagement du territoire, les métiers de la ville et de l'environnement ;

- l’apprentissage du vocabulaire et des méthodologies de base de la discipline au travers d’enseignement en géographie générale (milieux physiques et sociétés humaines) et en géographie régionale (France et étranger) ;

- l’initiation, puis le perfectionnement au maniement des outils de l’analyse géographique (enquêtes, statistique, cartographie, traitement d’images satellites, GPS, Systèmes d’Information Géographique…) ;

- l’acquisition d’une vision globale du territoire par l’approche synthétique, au travers, notamment, d’expertises de terrain, d’études de cas ou d’impact ;

- le perfectionnement de la compréhension et de l’expression écrite et orale d’une langue étrangère.

 

ACTIVITE INTEGRATRICE

L’activité intégratrice se déroule sur deux temps :

D’une part, durant 5 semestres, les étudiants seront amenés à collecter nombre d’informations autour d’un thème donné (relevant de la plupart des sous-thèmes de la géographie : cadre environnementale au sens large, démographie, transport, économie, …) sur un territoire de leur choix, de manière à obtenir une véritable "carte d’identité" territoriale détaillée. Au final, l’étudiant démontrera par un rapport synthétique sa capacité à chercher, mobiliser, traiter l’information géographique dont la finalité sera de poser un diagnostic territorial.

D’autre part, au semestre 6, l’étudiant sera placé en situation professionnelle sous la forme d’une étude de cas ou d’une étude d’impact et aura ainsi tout le semestre pour répondre à une question de géographie opérationnelle complexe. Le projet, encadré par l'équipe enseignante et des membres professionnels extérieurs donnera lieu à un rapport écrit qui devra être présenté devant un jury.

 

ACCOMPAGNEMENT DE L’ÉTUDIANT

> Tout au long des études :

  • Des petites promotions qui permettent un suivi personnalisé : enseignant référent pour chaque étudiant ; groupes de TD (travaux dirigés) de taille limitée ;
  • Du tutorat étudiant ;
  • Une association des étudiants de géographie ;
  • A Metz, un e-forum dédié aux actualités de la licence « Géographie » ;
  • A Nancy, un blog dédié aux actualités de la Géographie : http://geonancy.wordpress.com/
  • Une page facebook : https://www.facebook.com/geo.lorraine

> Dans la construction du projet d’études et du projet professionnel :

  • Des unités d’enseignement pour préparer son insertion professionnelle ;
  • Des unités "pré-professionnalisantes" dès le 1er semestre ;
  • Des interventions de professionnels tout au long de la licence;
  • Des rencontres avec d'anciens étudiants de géographie, aujourd’hui insérés professionnellement (A Metz, accès des étudiants à un annuaire de tous les anciens sortis du master depuis les quinze dernières années) ;
  • Des projets tuteurés et/ou un stage au sein de bureaux d’études, collectivités, laboratoires, etc. ;
  • Un service Service d’Orientation et d’Insertion Professionnelle - SOIP - accessible  à tout moment du parcours de formation (conseils en orientation, documentation sur les études et les métiers, aide au CV, à la lettre de motivation, à la recherche de stage…).

Tout savoir sur cette formation

  • Savoir poser un diagnostic territorial, au croisement des facteurs physiques et humains, dans le cadre de la conception d’un aménagement et de la gestion des risques naturels.
  • Savoir utiliser les méthodes de base de la géographie (statistiques, bibliographie, cartes, images…) ainsi que les outils d’analyse d’informations à références spatiales (logiciels SIG, de traitements d’images satellites….).
  • Synthétiser et communiquer les résultats d’une analyse dans un rapport écrit ou oral en préparant des supports de communication adaptés.
  • Pouvoir caractériser les environnements physiques à partir de données provenant de sources variées (géologique, climatologique, hydrologique, biogéographique…) et/ou de mesures sur le terrain (sédimentologie, topographie, mesure du débit en rivière, piézométrique…).
  • Comprendre le jeu des acteurs sur le territoire opérant à différents niveaux de décision et différentes échelles spatiales, des grandes aires géoculturelles à la commune.
  • Organiser et développer une réflexion autour des grands enjeux environnementaux et sociétaux de la planète.
  • Maîtriser les connaissances disciplinaires fondamentales et les méthodologies d’exploitation de documents pour favoriser la réussite aux concours de l’enseignement et enseigner dans le secondaire.

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

Et avant / et après

Certaines conditions favorisent la réussite en licence de géographie:

  • Être titulaire (ou futur titulaire) d'un bac général L, S ou ES
  • Avoir de solides capacités en expression écrite et orale
  • Avoir un bon esprit de synthèse
  • Aimer faire des analyses et des recherches
  • Être intéressé par le fonctionnement des sociétés et des espaces
  • Souhaiter s'orienter vers l'aménagement des territoires (ville ; environnement ; espaces ruraux) ou devenir professeur d’Histoire-Géographie ou professeur des écoles
  • Être attiré par les nouvelles technologies

                                

La réussite au diplôme en fonction du bac :

44 % des étudiants entrés dans cette filière en première année obtiennent une licence, en 3 ou 4 ans. Cette proportion passe à 60 % si l’on considère les étudiants qui se présentent aux examens. Le type de baccalauréat influe sur la réussite au diplôme. 75 % des bacheliers généraux obtiennent cette licence en 3 ou 4 ans.

Réussite au diplôme en fonction du type de bac

  Parmi l’ensemble des étudiants inscrits Parmi les étudiants présents aux examens
Bac général 64 % 75 %
Dont Bac ES 62 % 74 %
Dont Bac L ns (non significatif) ns 
Dont Bac S 71 % 79 %
Bac technologique 30 % 50 %
Bac professionnel 6 % ns
Total 44 % 60 %

Source : Etude 'Trajectoires et réussites en licence 2018' - OVU - DAPEQ - UL

Population observée : Etudiants entrés pour la première fois dans cette licence en 2014 ou 2015.

Le profil des étudiants inscrits en 1ère année : 

Les étudiants de première année se répartissent de la manière suivante (primo-entrants entre 2013 et 2016) :

  • Bac ES : 30 %
  • Bac L : 07 %
  • Bac S : 22 %
  • Bac technologique : 17 %
  • Bac professionnel : 14 %

 

Le taux de passage en 2ème année : 

54 % des étudiants entrant pour la première fois en L1 accèdent à la deuxième année l’année suivante. Cette proportion passe à 77 % si l’on considère les étudiants qui se présentent aux examens.

Taux de passage en 2ème année

  Parmi l’ensemble des étudiants inscrits Parmi les étudiants présents aux examens
Bac ES 74 % 89 %
Bac L 50 % 77 %
Bac S 69 % 82 %
Bac technologique 36 % 60 %
Bac professionnel 18 % 44 %
Total 54 % 77 %

Source : Etude 'Trajectoires et réussites en licence 2018' - OVU - DAPEQ - UL

Population observée : Etudiants entrés pour la première fois dans cette licence entre 2013 et 2016.

POURSUITE D’ÉTUDES :

Les étudiants titulaires de la licence Géographie et aménagement peuvent s’orienter vers les masters de l’Université de Lorraine, ou d’autres universités :

> Géographie, aménagement, environnement et développement, parcours :

  • PPE - Paysages, Patrimoine, Environnement
  • TRAM - Transitions et Aménagement

> Urbanisme et aménagement, parcours :

  • BS - Border Studies
  • INTER - Intelligence Territoriale
  • IUVTT - Innovation Urbaine pour des Villes et Territoires en Transformation

> Sciences de la Terre et des Planètes Environnement, parcours :

  • Terres-Planètes
  • Systèmes Métallogéniques : Géologie et Exploration
  • Mining and Risk Engineering
  • Géosciences Pétrolières Ingénierie Réservoirs (3 orientations)
  • Sols Eaux Environnement
  • Gestion des Ressources en eaux Souterraines et Environnement
  • Eaux de Surface, Ressources, Gestion, Aménagement

> Gestion de l’environnement, parcours:

  • Ecotoxicologie (ETOX ; remplace la spécialité Ecotoxicologie et Ecologie des Systèmes Anthropisés)
  • Génie de l’environnement (GE)
  • Gestion des milieux aquatiques restauration et conservation (GEMAREC)
  • Sites et Sols Pollués (SSP)

> Agrosciences, Environnement, Territoire, Paysage, Forêt, parcours :

  • Interactions plante et environnement (IPE);
  • Ecosystèmes agricoles et forestiers (ECOSAFE);
  • Bois, forêt et développement durable (BFD) ;
  • Gestion conservatoire et restauration des écosystèmes (GCRE);
  • Forests and their environment (FEN).

Ils peuvent également envisager, dès la fin de la 2ème année, d'intégrer l’une des licences professionnelles proposées par l’UL :

> Cartographie, topographie et SIG (en collaboration avec le Lycée Loritz de Nancy) ;

> Management d’Unité Touristique (IUT de Metz)

 

DEBOUCHES

Cette filière prépare à travailler dans de nombreux domaines, après une spécialisation, notamment dans les métiers :

  • de l’aménagement du territoire, de l’ingénierie territoriale ou de l’environnement (directeur des études, chargé de mission ou d’études au sein des collectivités territoriales, bureaux d’études et de conseil, sociétés d’aménagement, associations, etc) ;
  • de l’animation et du développement territorial (économie, patrimoine, culture, tourisme) ;
  • de la géomatique (chef de projet SIG, administrateur de données localisées, ...) ;
  • de l’enseignement et de la recherche

Quelques exemples de missions ou de projets sur lesquels travaillent les géographes :

  • Créer un écoquartier,
  • réaliser un plan de déplacements,
  • valoriser nos déchets,
  • monter un projet de développement touristique,
  • reconvertir une friche industrielle,
  • mettre en place un plan de prévention des inondations...

Codes ROME des métiers les plus proches :

  • K1802 : Développement local
  • M1808 : Information géographique
  • G1102 : Promotion du tourisme local
  • A1303 : Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • A1204 : Protection du patrimoine naturel
  • M1403 : Études et prospectives socio-économiques
  • K2106 : Enseignement des écoles
  • K2107 : Enseignement général du second degré
  • K2108 : Enseignement supérieur
  • K2109 : Enseignement technique et professionnel
  • K1401 : Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1404 : Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

Contactez-nous !

Indiquez ici votre situation actuelle et vos questions sur cette formation.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil