Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Licence Théologie

Licence mention Théologie

La licence Théologie, c’est :

  • La seule formation publique de théologie sans affiliation confessionnelle : judaïsme, christianisme, islam.
  • Une formation pluridisciplinaire qui mêle approches théoriques, exégétiques, historiques et sciences sociales.
  • Un regard savant, critique et compréhensif sur les religions monothéistes, pour comprendre leur importance actuelle.

Cette formation permet également

  • Des études pluridisciplinaires en théologies systématiques, exégèse (Bible hébraïque, Nouveau Testament, Coran), philosophie, histoire des grands monothéismes, société et religions (histoire des religions, dialogue interreligieux, etc.)
  • L’acquisition d’une solide culture générale pour comprendre l’histoire des sociétés européennes et les enjeux qui les traversent au regard des phénomènes religieux
  • Une initiation au grec, à l’hébreu, et au latin
  • L’acquisition des méthodologies du travail universitaire
  • La possibilité de suivre la licence à distance
  • Des poursuites d’études variées, grâce à la pluridisciplinarité
  • De la pré-professionnalisation, avec :
    - Un stage obligatoire (en L3)
    - Une « activité intégratrice » (en L3) mobilisant les compétences acquises
  • Un accompagnement de l’étudiant, tout au long de ses études, et dans la construction de son projet d’études et de son projet professionnel 

Retrouvez la théologie à Metz sur www.e-theologie.com

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Localisation Metz et agglomération
Modalités d'études Présentiel , A distance
Laboratoire(s) de recherche associé(s) LGIPM - Laboratoire de Génie Informatique et Production de Maintenance
Nom officiel Licence mention Théologie
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Oui
Contact(s) shs-metz-theologie-contact@univ-lorraine.fr
Mention Théologie

Description

La licence Théologie, c’est :

  • Des études en théologies, exégèse (Bible hébraïque, Nouveau Testament, Coran), philosophie, histoire des religions, société et religions (histoire des religions, dialogue interreligieux, etc.)
  • Le développement des capacités à dégager une problématique d’une question de théologie et/ou d’éthique, et à la mettre en perspective au regard des enjeux culturels et sociétaux contemporains
  • Une bonne connaissance du fait religieux et des outils critiques pour l’aborder
  • De la méthodologie du travail universitaire : organisation et gestion du temps de travail, travail en autonomie et en groupe, recherche et traitement de l'information, expression écrite et orale
  • Une initiation au maniement des outils et de techniques propres aux différentes disciplines : outils de travail, recherche documentaire spécifiques, utilisation des bases de données, etc.
  • Une « activité intégratrice » (en L3) mobilisant les compétences acquises durant le cursus dans un projet lié à la diffusion numérique des connaissances en théologie
  • Des certifications en informatique (c2i) et en langue (niveau C1)
  • Un accompagnement de l’étudiant :
    > Tout au long de ses études :
    -     Journée d’accueil
    -     Semaine de pré-rentrée
    -     Suivi personnalisé des étudiants en difficulté assuré par un enseignant référent
    -     Tutorat pour les langues anciennes (grec et hébreu)
    -     Soutien entre les examens
    -     E-forum dédié aux actualités de la licence « théologie »
    > Dans la construction de son projet d’études et de son projet professionnel :
    -     PPP « Projet personnel et professionnel »
    -     SOIP (Service d’orientation et d’insertion professionnelle)
  • Des enseignements essentiellement dispensés au Centre autonome d’enseignement de pédagogie religieuse (CAEPR : 2, avenue Jean XXIII - 57000 METZ - 03 87 75 05 08 - http://www.caepr.org/)

Tout savoir sur cette formation

3 années : L1 (1ère année de licence), L2, L3, soit 6 semestres (de S1 à S6)
1 semestre = 30 crédits européens (ECTS European credits transfer system) 
 
Volume horaire hebdo moyen : environ +/- 20 heures
 
CM : cours magistral
TD : travaux dirigés
 
Langue vivante : 1 au choix parmi :
-       Niveau « confirmé » : allemand, anglais, espagnol, italien 
-       Niveau « débutant » : chinois, néerlandais, suédois

Consulter le programme de la licence

A l’issue de la licence, les diplômés seront à même de/d’ :

- Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
- Développer une argumentation avec esprit critique.
- Se servir aisément des différents registres d'expression écrite et orale de la langue française.
- Identifier les grandes périodes de l'histoire des religions et décrire leur évolution, en lien avec le contexte culturel et historique.
- Identifier  dans  un  texte  littéraire  ou  philosophique  les  éléments  relevant  des  traditions religieuses (textes fondateurs et exégèse) et discuter le rôle qui leur est attribué.
- Analyser les grands débats contemporains en les mettant en relation entre eux et avec l'histoire des idées et des religions.
- Mobiliser les méthodes et outils de l'analyse critique des textes, en français – en s'appuyant sur des éléments de connaissance des langues de l'Antiquité – et dans au moins une langue étrangère.
- Appliquer à l'étude des textes un esprit de méthode et d'argumentation.
- Problématiser, conceptualiser et argumenter un sujet théologique dans une langue aisée, claire et rigoureuse, qu'il s'agisse de présentations orales ou écrites.

Infos sur les admissions sur le site www.univ-lorraine.fr à partir de janvier.

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

Une mobilité peut être envisagée, à travers diverses possibilités telles que :

- programmes d’échanges
- stage à l’étranger
- assistanat ou lectorat

Et avant / et après

Certaines conditions favorisent la réussite en licence Théologie :

  • Être titulaire (ou futur titulaire) d’un bac général (S, ES, L), du DAEU A ou B ou d’un diplôme admis en dispense du bac
  • Manifester un intérêt réel pour la culture chrétienne, ses textes fondateurs, son histoire, ses convictions, pour les débats de société et, de façon générale, être curieux et ouvert d’esprit
  • Savoir travailler de façon autonome et gérer son temps, être prêt à faire des lectures en complément des cours
  • Avoir de solides capacités en expression écrite et orale et des dispositions pour échanger.
  • Avoir des dispositions telles que rigueur, capacité à construire un raisonnement et à argumenter, esprit d’analyse et de synthèse
  • Être fortement motivé-e et prêt-e à s’engager dans des études longues (bac+3 minimum, voire bac +5)
  • Être conscient que les études de  théologie  ne mène pas uniquement à la catéchèse ni à l’enseignement religieux et se projeter éventuellement dans un métier dans la documentation, l’édition, le patrimoine, le journalisme, la fonction publique …
La réussite au diplôme en fonction du bac :

11 % des étudiants entrés dans cette filière en première année obtiennent une licence, en 3 ou 4 ans. Cette proportion passe à 25 % si l’on considère les étudiants qui se présentent aux examens. Le type de baccalauréat influe sur la réussite au diplôme. 

Réussite au diplôme en fonction du type de bac

  Parmi l’ensemble des étudiants inscrits Parmi les étudiants présents aux examens
Bac général ns (non significatif) ns
Dont Bac ES ns ns
Dont Bac L ns ns
Dont Bac S ns ns
Bac technologique ns ns
Bac professionnel ns ns
Total 11 % 25 %

Source : Etude 'Trajectoires et réussites en licence 2018' - OVU - DAPEQ - UL

Population observée : Etudiants entrés pour la première fois dans cette licence en 2014 ou 2015.

Le profil des étudiants inscrits en 1ère année : 

Les étudiants de première année se répartissent de la manière suivante (primo-entrants entre 2013 et 2016) :

  • Bac ES : 16 %
  • Bac L : 37 %
  • Bac S : 05 %
  • Bac technologique : 05 %
  • Bac professionnel : 11 %

 

Le taux de passage en 2ème année : 

32 % des étudiants entrant pour la première fois en L1 accèdent à la deuxième année l’année suivante. Cette proportion passe à 75 % si l’on considère les étudiants qui se présentent aux examens.

Taux de passage en 2ème année

  Parmi l’ensemble des étudiants inscrits Parmi les étudiants présents aux examens
Bac ES ns (non significatif ns
Bac L ns 67ns%
Bac S ns ns
Bac technologique ns ns
Bac professionnel ns ns
Total 32 % 72 %

Source : Etude 'Trajectoires et réussites en licence 2018' - OVU - DAPEQ - UL

Population observée : Etudiants entrés pour la première fois dans cette licence entre 2013 et 2016.

Poursuite d’études :

La licence est avant tout une étape permettant d’évoluer vers une poursuite d’études.
 

  • A l’université :

Poursuites d’études « naturelles » : les filières sélectives de spécialisation 

  • à l’issue de la L3 : les masters (en deux ans)
  • éventuellement, à l’issue de la L2 : les licences professionnelles (en un an)

Autres possibilités (voire réorientation) :

  • Années spéciales (DUT en un an)
  • Préparations de concours :
  • de l’enseignement (primaire, secondaire, supérieur)
  • administratifs
  • des bibliothèques
  • En école : IEP (Instituts d’études politiques), écoles de journalisme

Débouchés :

Même si la licence est une étape permettant d’évoluer vers une poursuite d’études, les compétences acquises peuvent être des atouts pour certains emplois de niveau techniciens supérieurs ou cadres moyens.

  • Secteurs :
  • Enseignement : primaire, secondaire
  • Institutions religieuses ou ecclésiales
  • ONG / Associations
  • Recherche
  • Fonction publique (en particulier, fonction publique territoriale, filière culturelle)
  • Métiers du livre : bibliothèques, documentation, édition
  • Journalisme, médias
  • Culture, patrimoine, tourisme

 

  • Exemples de métiers visés, soit au niveau L, soit après une spécialisation et/ou réussite à un concours :
  • Professeur-e de religion (primaire-secondaire)
  • Animateur/trice en pastorale
  • Professeur-e des écoles 
  • Professeur-e de matières littéraires
  • Référent laïcité dans une entreprise ou un organisme public
  • Attaché-e de conservation du patrimoine
  • Accompagnateur/trice touristique ; Conférencier/ère de voyages ; Guide conférencier/ère
  • Assistant-e documentaliste ; Bibliothécaire ; Documentaliste
  • Journaliste
  • Chargé-e de promotion du patrimoine ; Chargé-e de mission tourisme
  • Enseignant-e-chercheur/euse

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

Contactez-nous !

Indiquez ici votre situation actuelle et vos questions sur cette formation.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil