Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Master Théologie catholique

Master Théologie Catholique

L’objectif principal de la formation est la spécialisation des compétences acquises en Licence, essentiellement en lien avec une compréhension globale du phénomène religieux, en particulier chrétien, dans la société contemporaine. L’approfondissement des connaissances théologiques en lien direct avec l’apport des divers champs des sciences humaines est donc visé.

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac+4, Bac+3
Localisation Metz et agglomération
Modalités d'études A distance, Présentiel
Laboratoire(s) de recherche associé(s) ÉCRITURES - Centre lorrain de Recherches Interdisciplinaires dans les Domaines des Littératures, des Cultures et de la Théologie
Nom officiel Master Théologie Catholique
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Non
Mention Théologie catholique

Description

Unité(s) de recherche d’adossement 

Le master en Théologie Catholique est adossé au Laboratoire « Écritures » (EA 3943) de l’Université de Lorraine dans ses trois axes de recherche Themys (Théologie patristique et mystiques rhénans), Patmos (Patrimoine Modèles Spiritualités) et Comes (Constructions Mémorielles et Sacralisation). Tous rassemblent des spécialistes de différents champs disciplinaires des sciences humaines – théologie, philosophie, philologie, littérature, histoire. Le premier s’intéresse au domaine de la patristique et de la mystique rhénane avec une méthodologie adaptée à chaque domaine particulier tout en mettant en évidence leurs points de convergence, essentiellement thématiques. Le second interroge et explore les champs de l’écriture, de la pensée, du savoir et des pratiques sociales à partir de la tradition biblique et de ses héritages en synchronie comme en diachronie, avec le but de comprendre comment fonctionne cette tradition. Le troisième met au centre de sa réflexion la question de la mondialisation et de son impact sur les cultures contemporaines, en suivant deux grandes lignes de réflexion : Hagiographies et constructions identitaires et Histoires des littératures et canonisation.

 

Modalités d’initiation à la recherche

L’initiation à la recherche se fait dès le début du M1 où les enseignants commencent à montrer de manière pratique les méthodes de travail propre à leur discipline et les étudiants sont appelés à valider les UE sous forme de dossiers qui sont leurs premiers travaux critiques et de recherche personnelle ; dès la fin du premier semestre de M1 les étudiants sont invités à commencer à construire, en lien avec un enseignant référant (sous forme de tutorat dans un tout premier lieu, possibilité pédagogique fort intéressante, rendue possible par le taux d’effectifs de la formation), leur projet de mémoire, auquel ils travailleront jusqu’à la fin de leur M2. A ce travail de recherche personnelle s’ajoute le séminaire pluridisciplinaire proposé en M2. Celui-ci fera dialoguer les différentes approches et méthodes théologiques autour d’une question actuelle et invitera les étudiants à proposer leur propre approche argumentée de la question, par le biais d’un rapport qui assumera la forme d’un article scientifique. À côté de cela, le stage prévu par la formation pourra prendre la forme d’une participation active pendant une année académique aux séminaires mensuels proposés par l’axe Patmos du laboratoire Écriture, soit à un colloque de recherche (choisi en concertation avec le directeur du mémoire). Dans un cas comme dans l’autre, l’étudiant sera ainsi sensibilisé à la recherche collective du Laboratoire d’accueil. Il devra remettre un rapport sous la forme d’un compte-rendu de 10 pages maximum.

 

Implication de la (des) unité(s) de recherche dans la formation 

(i) En plus de la participation active à la vie du Laboratoire sous forme de stage (cf. supra) – ce qui facilite l’engagement des étudiants dans les métiers de la recherche –, le séminaire pluridisciplinaire de M2 cité plus haut impliquera tous les enseignants titulaires du département, ainsi d’enseignants chercheurs faisant partie d’autres sections CNU. Les étudiants seront ainsi initiés au travail critique autour d’une question de théologie contemporaine à partir de divers points de vue et du questionnement et de l’apport des sciences humaines. La question du séminaire sera choisie chaque année en fonction de l’actualité (sociétale et / ou ecclésiale) et abordée selon les divers points de vue et approches que permettent les différents domaines qui composent la discipline (on abordera ces questions dans leur ancrage historique et philosophique, on regardera comment la Tradition et les textes fondateurs peuvent éclairer le débat, on en étudiera les implications éthiques…). Cette formation, plus spécifiquement axée sur la recherche n’en est ainsi pas moins tournée vers l’insertion professionnelle immédiate à la sortie du Master, car cette approche pluridisciplinaire stimule la capacité de l’étudiant à aborder de manière critique des problématiques sociétales concrètes qu’il pourrait devoir affronter en situation professionnelle.

(ii) Le laboratoire « Écritures » organise de nombreux colloques et journées d’études, ainsi que des projets de recherche en lien avec la MSH ou financés par un ANR. Toutes ces activités participent à la formation scientifique des étudiants du master en théologie auxquels toutes ces activités sont ouvertes.

(iii) Un conseil de perfectionnement se réunira une fois par semestre afin de faire le suivi d’un certain nombre d’éléments importants pour la formation, tant du point de vue de la pédagogie que de celui de la recherche. Du point de vue de la pédagogie : il veillera à la qualité du suivi des étudiants à distance, notamment pour ce qui est de leur implication régulière dans leur formation et verra comment résoudre au mieux les éventuelles difficultés méthodologiques des étudiants liées à la spécificité du travail scientifique, notamment en lien avec le mémoire ; du point de vue de la recherche : il veillera à l’insertion effective des étudiants dans les unités de recherche.

Tout savoir sur cette formation

  • Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
  • Développer une argumentation avec esprit critique.
  • Se servir aisément des différents registres d'expression écrite et orale de la langue française.
  • Identifier les grandes périodes de l'histoire des religions et décrire leur évolution, en lien avec le contexte culturel et historique.
  • Identifier dans un texte littéraire ou philosophique les éléments relevant des traditions religieuses (textes fondateurs et exégèse) et discuter le rôle qui leur est attribué.
  • Analyser les grands débats contemporains en les mettant en relation entre eux et avec l'histoire des idées et des religions.
  • Mobiliser les méthodes et outils de l'analyse critique des textes, en français – en s'appuyant sur des éléments de connaissance des langues de l'Antiquité – et dans au moins une langue étrangère.
  • Appliquer à l'étude des textes un esprit de méthode et d'argumentation.
  • Problématiser, conceptualiser et argumenter un sujet théologique dans une langue aisée, claire et rigoureuse, qu'il s'agisse de présentations orales ou écrites.
  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter, prendre des initiatives et se remettre en question

Retrouvez toutes les informations sur l'inscription et l'admission en master sur le site de l'Université de Lorraine

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

Possibilité d'échanges Erasmus et dans le cadre de conventions internationales (dont certaines sont en cours d’établissement, par exemple avec le Cusanus Hochschule à Bernkastel-Kues) avec d'autres facultés de théologie ou instituts catholiques.

Et avant / et après

Les débouchés de la formation sont nombreux, directement à l’obtention du diplôme ou avec une formation complémentaire :

  • À l’issue du diplôme : métiers de la pastorale (animateur de groupes paroissiaux ; formateur / accompagnateur ; assistant en pastorale ; aumônier [secteur scolaire, de la santé, en milieu carcéral…]) ; enseignement religieux (professeur des écoles ou professeur au Collège ou au Lycée). De nombreuses offres d’emploi sont disponibles sur http://www.erh.fr
  • Avec une formation complémentaire : métiers de la culture et du tourisme (attaché de conservation du patrimoine ; accompagnateur touristique ; conférencier de voyages ; guide conférencier ; chargé de promotion du patrimoine ; chargé de mission tourisme) ; assistant documentaliste ; bibliothécaire ; professeur documentaliste ; documentaliste ; journaliste spécialisé dans le domaine du religieux ; ressources humaines ; chargé de mission au sein d’ONG ; enseignant-chercheur…

Découvrez les résultats des enquêtes sur le devenir des étudiants diplômés de cette formation menées par l'observatoire de la vie universitaire.

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil