Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Master Mécanique et Energie (ME)

Master Mention Energie Parcours Mécanique et Energie

Le master mécanique et énergie est une formation à Bac + 5 dans le domaine de la mécanique, de l’énergie et des procédés équilibre de l’apprentissage entre cours scientifiques, applications pratiques et culture d’entreprise

Insertion professionnelle en ingénierie et/ou dans le secteur Recherche et Développement

Apprentissage de concepts et méthodes (analyse de problème, formalisation et modélisation, simulation, expérimentation, mise en œuvre, évaluation, gestion de projet, veille et communication scientifique et technologique). Enseignements dispensés par des enseignants, des chercheurs et des professionnels du domaine.

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac+3, Bac+4
Localisation Nancy et agglomération
Modalités d'études Présentiel
Laboratoire(s) de recherche associé(s) IJL - Institut Jean Lamour, GREEN - Groupe de Recherche en Énergie Électrique de Nancy, LEMTA - Laboratoire d'Energétique et de Mécanique Théorique et Appliquée, LRGP - Laboratoire Réactions et Génie des Procédés, LCPM - Laboratoire de Chimie Physique Macromoléculaire, LERMAB - Laboratoire d'Étude et de Recherche sur le Matériau Bois
Nom officiel Master Mention Energie Parcours Mécanique et Energie
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Non
Contact(s) fst-scol-contact@univ-lorraine.fr
Mention Energie

Description

Parcours « Mécanique et Énergie » ME.

Centré sur l’énergie et la mécanique des fluides, le parcours « Mécanique et Énergie » offre deux orientations aux étudiants en fonction de leur projet professionnel : « recherche » ou « ingénierie ». La différenciation se fait par le biais d’UEs libres à contenu fondamental (enseignées par des enseignants-chercheurs et chercheurs spécialistes du domaine) ou au contraire ouvrant vers la «vie de l’entreprise» (droit, gestion, normes notamment). Il s’agit de recommandations pour un projet professionnel cohérent, sans obligation : le choix des UEs libres est totalement ouvert.

Le parcours ME a pour finalité la formation d’étudiants se destinant à la recherche et au métier de l’ingénieur dans les diverses disciplines de la mécanique et de l’énergie. Les étudiants doivent donc maîtriser les méthodes expérimentales, théoriques et numériques de la mécanique, en s’orientant dans les divers domaines couverts : mécanique des fluides, des solides, transferts thermiques et énergétique dans le cadre des sciences de l’ingénieur. La formation par et pour la recherche en « Mécanique et Énergie » est ouverte aussi bien vers le secteur public que privé. Elle s’appuie sur le fort potentiel des laboratoires de recherche universitaires et des établissements de recherche avec lesquels le master interagit depuis plusieurs années. L’ouverture internationale de la spécialité permet aux étudiants de faire un semestre ou leur stage à l’étranger à travers des collaborations avec d’autres établissements universitaires dans le cadre des programmes ERASMUS et CREPUQ (FUL, Arlon - Belgique, Université de Liège, UPB Bucarest – Roumanie, Université Laval de Montréal, UQAC Chicoutimi …).

Les étudiants ayant un projet professionnel plus orienté vers l’ingénierie reçoivent une formation complémentaire appliquée leur permettant de s’orienter vers des fonctions d’ingénieur dans les domaines de pointe intégrant l’environnement des systèmes et procédés mis en œuvre. Cela se traduit notamment par une solide culture générale en énergétique, thermique, mécanique des fluides, matériaux et métrologie.

Les étudiants diplômés du parcours ME du master Énergie sont prêts à assumer des responsabilités de type ingénieur ou responsable de projet dans différents secteur industriels (énergie, automobile, aéronautique, procédés industriels). Ils peuvent également prétendre à une poursuite d’études dans le cadre d’un doctorat avec à terme une carrière dans un centre de R&D, dans l’enseignement supérieur ou au sein d’un EPST.

Tout savoir sur cette formation

  • Analyser et comprendre une problématique industrielle ou scientifique en mettant en œuvre des connaissances théoriques et pratiques acquises durant la formation.
  • Formaliser un problème complexe mettant en jeu l’énergie et la mécanique, construire une méthodologie permettant la résolution de ce problème en identifiant les points de blocage et le panel des solutions envisageables.
  • Collaborer efficacement avec les acteurs impliqués dans le déroulement d’un projet industriel ou scientifique associé à une problématique identifiée.
  • Organiser son travail afin d’atteindre, de la manière la plus efficace, une solution à un problème de nature scientifique ou d’ingénierie.
  • Adopter une démarche responsable, respectueuse des protocoles industriels ou scientifiques imposés par la fonction occupée (aspect réglementaires et normatif, éthique scientifique ...).
  • Communiquer à l’aide de supports une ou des informations quant au déroulement d’un projet industriel ou de recherche. Adapter le contenu de cette information au public concerné.
  • Développer ses compétences théoriques et pratique par la mise en situation, l’analyse critique et le retour d’expérience.

Retrouvez toutes les informations sur l'inscription et l'admission en master sur le site de l'Université de Lorraine

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

Outre la mobilité entrante et sortante des étudiants dans le cadre des programmes ERASMUS et CREPUQ un accord de co-diplomation existe avec l’Université Polytechnique de Bucarest (UPB) en ce qui concerne le parcours de M2 ME.

De plus, le master bénéficie des relations tissées par les écoles d’ingénieurs, qui sont parties prenante de la formation, avec des universités à l’étranger. C’est notamment le cas avec le Canada (UQAC Laval Alberta), les USA (GeorgiaTech, Univ. Cincinnati), le Japon (Kyutech), l’Ecosse (Herriot-Watt Univ.), la Chine (Univ. Polytech. du Nord-Ouest, Xian), le Maroc (École des Mines de Rabat), le Brésil (UFES, Univ. fédérale d’Espirito Santo, Vitoria).

Mentionnons aussi l’accord international de coopération pédagogique entre l’UL et diverses universités du Kazakhstan (Kazakh National University-KazNU Al Farabi et Kazakh National Research Technical University-KazNRTU Satpayev).

Enfin, la politique du master s’inscrit dans celle de la grande région, des rapprochements existent avec l’Université de Liège et l’Université d’Arlon et ils devraient être renforcés à travers les programmes émergents associés à l’ISITE « Lorraine Université d’Excellence ».

Et avant / et après

Les débouchés :

  • Métiers de l’ingénieur et de la recherche pour une insertion en entreprise - grands groupes ou PME – ou en laboratoire et centres R&D.
  • Domaines concernés fonction des spécialités : de l’agro-alimentaire, aux industries spatiales, en passant par  les transports, le nucléaire, la gestion des énergies, la sécurité industrielle, la recherche technologique, les industries chimiques et pharmaceutiques,…

Découvrez les résultats des enquêtes sur le devenir des étudiants diplômés de cette formation menées par l'observatoire de la vie universitaire.

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil