Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Licence Philosophie

Licence mention philosophie

A partir d’un enseignement axé sur la philosophie et son histoire, ainsi que sur une bonne culture générale en sciences humaines et sciences de la nature, la licence de Philosophie vise à offrir une solide culture générale littéraire et scientifique, accroître la maîtrise de la langue écrite et orale, développer les capacités à raisonner, analyser et argumenter, et fournir les connaissances et les compétences philosophiques nécessaires pour une éventuelle poursuite des études dans ce domaine, dans le cadre d’une préparation d’une orientation vers un Master ou un Doctorat ou bien vers une préparation des concours de la fonction publique.

Atouts de la formation :

  • Ouverture à l'international (Séminaires à l’Université de la Sarre) + accords Erasmus (Hongrie, Crète, Pologne, Allemagne, Islande, Italie)
  • Maîtrise orale et écrite d'une langue vivante étrangère
  • Enrichissement de la culture générale scientifique, historique, littéraire et artistique
  • Stage obligatoire (2 semaines minimum) en troisième année de licence
  • Enseignements de méthodologie

 

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Localisation Nancy et agglomération
Modalités d'études Présentiel
Nom officiel Licence mention philosophie
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Oui
Mention Philosophie

Description

La licence de Philosophie :

c’est l’étude des principales doctrines des grands auteurs et des œuvres majeures de l'histoire de la philosophie, dans leur contexte culturel, de l'Antiquité au XXème siècle ; des débats philosophiques classiques et actuels dans les domaines de la métaphysique, de la philosophie de la connaissance, de la philosophie morale, de la philosophie politique et de l'esthétique. C'est également l’acquisition d’une culture générale solide concernant les arts, les sciences humaines (psychologie et psychanalyse, droit, histoire, sociologie, ethnologie, linguistique), les sciences de la nature (principales découvertes depuis Galilée jusqu'au XXème siècle de la physique et de la biologie) la logique formelle et les problèmes philosophiques que ces trois domaines scientifiques soulèvent.

Les capacités évaluées seront :

  • Se servir aisément des différents registres d'expression écrite et orale de la langue française.
  • Mobiliser les concepts relatifs à l'information et à la communication, à leurs relations et aux différentes approches qui s'y rapportent, pour appréhender les phénomènes d'information et de communication.
  • Mobiliser les concepts relatifs aux processus, productions, objets et usages de l'information et de la communication, pour analyser des dispositifs d'information et de communication.
  • Identifier et caractériser les acteurs individuels et institutionnels de l'information et de la communication, les pratiques professionnelles (notamment celles des journalistes), les médias de communication et les industries culturelles et de médiation, pour situer les dispositifs d'information et de communication dans leur environnement politique, économique et social.
  • Cerner les phénomènes et les dispositifs communicationnels et leur agencement, ainsi que les processus de médiation et de médiatisation, pour concevoir des dispositifs et des environnements informationnels et communicationnels.
  • Cerner l'information, son contenu et ses systèmes sous l'angle des représentations, des significations ou des pratiques associées, pour analyser ou concevoir des dispositifs d'information et de communication.
  • Choisir et appliquer une combinaison d'outils, de méthodes et de techniques adaptés (analyses sémiotiques, méthodes qualitatives et quantitatives en sciences humaines et sociales, techniques médiatiques, exploitation des ressources et architectures numériques, ingénierie documentaire), pour concevoir et réaliser des dispositifs d'information et de communication et en analyser la réception et les usages.
  • Disposer d'une expérience personnelle d'analyse et/ou de production de dispositifs, objets et systèmes informationnels et communicationnels.
  • Caractériser et valoriser son profil, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.

Le stage :

Un stage est obligatoire pour décrocher la licence de philosophie. Il doit durer au moins 2 semaines et doit être effectué durant la troisième années de la licence, soit dans une entreprise, soit dans une administration, soit dans le domaine de l’enseignement ou de la recherche. Les étudiants déterminent le domaine de leur stage en fonction de leur projet professionnel après discussion avec le directeur des études de licence : il est conseillé aux étudiants de choisir un stage correspondant à leur complémentaire de L2-L3 (par ex. un stage en administration s’ils suivent la complémentaire « Métiers de l’administration »).

Les stages en entreprise et en administration doivent être trouvés par les étudiants, éventuellement avec l’aide des services compétents de l’Université. Ils peuvent être effectués soit durant les périodes de cours, si les horaires du stage sont aménagés pour ne pas interférer avec les cours, soit pendant les périodes de vacances.

Les stages dans le domaine de l’enseignement et de la recherche sont de trois types :

  • stage dans l’enseignement primaire (observation d’une classe),
  • stage dans l’enseignement secondaire (observation de cours de philosophie) : les étudiants ou le directeur des études de philosophie contactent des enseignants de philosophie des lycées de l’Académie Nancy-Metz volontaires pour accueillir un étudiant dans leur classe durant 2 semaines.
  • Stage dans la recherche : chaque année, le Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie-Archives Henri Poincaré (université de lorraine/CNRS : UMR 7117) accueillera quelques étudiants de troisième année de licence de philosophie qui participeront à une action de recherche (valorisation de fonds d’archive, édition d’une publication, travail bibliographique, organisation d’un colloque).

Pour faire valider leur stage, les étudiants doivent :

  • Avant le début du stage, faire signer une convention pour un stage de 2 semaines au directeur des études de licence de philosophie, et lui remettre un exemplaire de cette convention signée par toutes les parties prenantes.
  • Après la fin du stage, remettre au directeur des études de licence un rapport de stage d’au moins 5 pages, décrivant le déroulement du stage, les compétences acquises, les problèmes éventuellement rencontrés et l’intérêt du stage du point de vue des projets professionnels de l’étudiant.

Le directeur des études peut consulter la personne ayant supervisé le stage pour vérifier l’exactitude du rapport de stage. Le stage ne fait pas l’objet d’une note, mais, si les conditions ci-dessus sont remplies, l’élément « stage » est validé. Tant que l’élément n’est pas validé, la licence ne peut être délivrée.

ACCOMPAGNEMENT DE L'ETUDIANT :

> Tout au long de mes études :

  • Un enseignant «référent», des conseils personnalisés aux étudiants ;
  • Du tutorat ;
  • Des enseignements de méthodologie : universitaire (apprentissage des méthodes de travail et de la maîtrise des ressources documentaires, apprentissage de la réalisation d’une bibliographie...) et philosophique (entraînement à l’analyse conceptuelle, à l’argumentation et aux exercices oraux et écrits spécifiquement philosophiques : dissertation, commentaire de textes, mémoires) ;
  • Le site www.philfree.org, proposant des informations sur la formation et ses débouchés.

 

 

> Dans la construction de mon projet d’études et de mon projet professionnel :

- Des unités d’enseignement pour m’aider à construire mon projet et à préparer mon insertion

professionnelle ;

- Des possibilités de réorientation facilitées vers plusieurs autres licences (Humanités et sciences Sociales, Psychologie, Sociologie, Sciences du langage, Informatique et Sciences Cognitives) à la fin duS1 (de droit) ou à la fin du S2 (après examen du dossier par le responsable de la licence demandée) ;

- Des enseignements de préprofessionnalisation dans divers domaines :

Anglais des sciences humaines et sociales, Métiers de l’administration, Connaissance des Métiers de l’Information, Documentation, Professorat des écoles, Arts du Spectacle ;

- Un service pour m’aider, à tout moment, dans mon parcours : le SOIP - Service d’Orientation et d’Insertion Professionnelle (conseils en orientation, documentation sur les études et les métiers, Aide au CV, à la lettre de motivation, à la recherche de stage...).

 

 

Tout savoir sur cette formation

Compétences préprofessionnelles

  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
  • Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.
  • Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
  • Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.
  • Se mettre en recul d’une situation, s’auto évaluer et se remettre en question pour apprendre.

 

Compétences transversales et linguistiques

  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
  • Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.
  • Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
  • Développer une argumentation avec esprit critique.
  • Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.
  • Se servir aisément de la compréhension et de l’expression écrites et orales dans au moins une langue vivante étrangère.

 

 

Infos sur les admissions sur le site www.univ-lorraine.fr à partir de janvier.

 

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

 ERAMUS

 

Et avant / et après

Certaines conditions favorisent la réussite en licence de philosophie :

  • Etre titulaire (ou futur titulaire) d'un bac général
  • Avoir de bonnes capacités d’analyse et d’argumentation
  • Aimer lire, écrire et discuter
  • Aimer s'intéresser de tout : tout type de littérature, musées, expositions
  • Aimer réfléchir aux problèmes liés à l’existence de l’homme, aux sciences ou aux arts

La réussite au diplôme en fonction du bac :

30 % des étudiants entrés dans cette filière en première année obtiennent une licence, en 3 ou 4 ans. Cette proportion passe à 55 % si l’on considère les étudiants qui se présentent aux examens. Le type de baccalauréat influe sur la réussite au diplôme. 50 % des bacheliers généraux obtiennent cette licence en 3 ou 4 ans.

Réussite au diplôme en fonction du type de bac

  Parmi l’ensemble des étudiants inscrits Parmi les étudiants présents aux examens
Bac général 29 % 50 %
Dont Bac ES 36 % ns
Dont Bac L 26 % 45 %
Dont Bac S ns (non significatif) ns
Bac technologique 25 % ns
Bac professionnel ns ns
Total 30 % 55 %

Source : Etude 'Trajectoires et réussites en licence 2018' - OVU - DAPEQ - UL

Population observée : Etudiants entrés pour la première fois dans cette licence en 2014 ou 2015.

Le profil des étudiants inscrits en 1ère année : 

Les étudiants de première année se répartissent de la manière suivante (primo-entrants entre 2013 et 2016) :

  • Bac ES : 12 %
  • Bac L : 49 %
  • Bac S : 15 %
  • Bac technologique : 16 %
  • Bac professionnel : 04 %

 

Le taux de passage en 2ème année : 

37 % des étudiants entrant pour la première fois en L1 accèdent à la deuxième année l’année suivante. Cette proportion passe à 82 % si l’on considère les étudiants qui se présentent aux examens.

Taux de passage en 2ème année

  Parmi l’ensemble des étudiants inscrits Parmi les étudiants présents aux examens
Bac ES 41 % ns
Bac L 39 % 80 %
Bac S 50 % 92 %
Bac technologique 17 % ns
Bac professionnel ns (non significatif) ns
Total 37 % 82 %

Source : Etude 'Trajectoires et réussites en licence 2018' - OVU - DAPEQ - UL

Population observée : Etudiants entrés pour la première fois dans cette licence entre 2013 et 2016.

Poursuite d'études à l'Université de Lorraine :

> Licence 3ème année, mentions :

  • Sciences de l'éducation (Nancy)
  • Théologie (Metz)
  • Humanité et Sciences Sociales (Metz)

> Licence professionnelle Métiers de la GRH : Formation, compétences et emploi, parcours type :

  • Intervenir en formation, insertion et/ou accompagnement (Nancy)

> Masters, mentions :

Philosophie, parcours types :

  • Philosopie (Nancy)
  • Epistémologie, histoire des sciences et des techniques - MADELHIS - (Nancy)

Sciences sociales, parcours types :

  • Ingénierie et expertise des politiques sociales - IEPS (Metz)
  • Innovation culturelle et sociale - ICS - (Metz)

Sociologie, parcours type :

  • Pratiques de recherche et d'intervention sociologique - (Nancy)

Sciences de l'Education, parcours types :

  • Formation, travail et territoires en développement - F2TD - (Nancy)
  • Politiques d'éducation et de formation - PODEF - (Nancy)

Théologie Catholique, parcours type :

  • Théologie Catholique - (Metz)

Journalisme, parcours type :

  • Journalisme - (Metz)

Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises, MIAGE - parcours types :

  • Audit et conception des systèmes d'information - (Metz)
  • Systèmes d'informations distribuées - (Metz)
  • Informatique et innovation (Metz)

Santé, parcours type :

  • Autonomie et Résilience : ressources et réseaux - A3R - (Metz)

Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation - MEEF

* Primaire : master MEEF 1er degré

* Secondaire : master MEEF 2nd degré, parcours types :

  • Philosophie
  • Documentation
  • Encadrement Educatif

Quels débouchés pour cette formation ?

Les études de philosophie mènent à l’enseignement et à la recherche mais aussi à bien d’autres professions. L’étudiant peut en effet compléter sa formation philosophique par le choix de d’unités d’enseignement complémentaires. À la fin de sa licence, il aura ainsi acquis une bonne culture générale et philosophique, des capacités de raisonnement, de rédaction et de synthèse (etc.) mais aussi des compétences plus directement professionnalisantes.

On peut noter le taux de réussite élevé des diplômés en philosophie aux concours de professeur des écoles et aux concours administratifs. Ces derniers peuvent être préparés pendant ou après la licence de philosophie. Il est également possible d’effectuer les deux premières années de la licence de philosophie pour intégrer une autre licence accessible uniquement en L3.

Quelques métiers possibles après des études de philosophie (liste non exhaustive) :

  • Professeur de philosophie en lycée
  • Enseignant/chercheur à l'université
  • Professeur des écoles
  • Professeur documentaliste
  • Responsable d’une bibliothèque
  • Conservateur de musée
  • Journaliste ...

 

Découvrez les résultats des enquêtes sur le devenir des étudiants diplômés de cette formation menées par l'observatoire de la vie universitaire.

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

Contactez-nous !

Indiquez ici votre situation actuelle et vos questions sur cette formation.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil