Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Licence Lettres modernes

Licence mention Lettres, parcours-type Lettres modernes

La licence Lettres modernes, c’est :

  • un équilibre entre  l'étude de la littérature (roman, poésie, théâtre), du Moyen Âge au XXIe siècle et de la langue française (grammaire, stylistique, analyse du discours) ; une initiation aux littératures européennes et mondiales et aux cultures antiques, une initiation aux théories littéraires et une réflexion sur le rôle et les enjeux de la littérature et des arts dans la société.
  • de la pré-professionnalisation, avec :
    - Des enseignements, au choix (dès la L2), de nature à encourager une orientation vers un secteur d’activité donné
    - Un stage obligatoire (en L3)
    - Une « activité intégratrice » (en L3) mobilisant, sur un dossier écrit, l’ensemble des compétences acquises durant le cursus
  • la possibilité de choisir entre deux lieux de formation : Metz ou Nancy
  • la possibilité d’obtenir un double-diplôme franco-allemand ou franco-italien, grâce à la coopération avec les universités d'Augsbourg ou de Turin.
  • un accompagnement de l’étudiant, tout au long de ses études, dans la construction de son projet d’études et de son projet professionnel 

 

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Localisation Metz et agglomération, Nancy et agglomération
Modalités d'études Présentiel
Laboratoire(s) de recherche associé(s) HISCANT-MA - Histoire et Cultures de l'Antiquité et du Moyen-Âge, ATILF - Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française, ÉCRITURES - Centre lorrain de Recherches Interdisciplinaires dans les Domaines des Littératures, des Cultures et de la Théologie, LIS - Littératures, Imaginaire, Sociétés, Crem - Centre de recherche sur les médiations
Nom officiel Licence mention Lettres, parcours-type Lettres modernes
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Oui
Contact(s) all-mz-scolarite-contact@univ-lorraine.fr, all-ncy-scol-contact@univ-lorraine.f
Mention Lettres

Description

La licence Lettres modernes, c’est :

  • une formation spécialisée en littérature et langue françaises,
  • la possibilité de choisir (dès la L2) une ou des « orientation(s) » pré-professionnalisante(s) en lien avec son projet :
    > Métiers de l’enseignement, de la formation et de la recherche :
    Enseignement primaire :
    -  Professorat des écoles (à Metz, aux S4, S5 et S6)
    Enseignement secondaire :
    -  Enseigner les lettres, enjeux et débats (à Nancy, au S4) ou Recherche et enseignement (à Metz, au S6)
    Recherche :
    - Recherche et enseignement (à Metz, au S6)
    - Problématiques littéraires (à Nancy, au S6)
    Formation :
    -  Didactique des langues (à Metz, aux S4, S5 et S6)
     
    > Métiers de la fonction publique, orientations : 
    -  Grande Région et concours européens (à Metz, aux S4, S5 et S6)
    -  Préparation aux concours administratifs (à Metz, aux S4, S5 et S6)
     
    > Métiers autour du texte et de ses supports, orientations :
    - Humanités numériques (à Nancy, au S4, S5 et S6)
    - Le livre et ses publics (à Metz, au S4)
    - Le texte et son support, édition et conservation (à Nancy, au S5)
     
    > Métiers de la médiation, orientation :
    - Littératures et médiations (à Metz, au S5)
  • la possibilité de suivre un cursus franco-allemand alternativement à Nancy et à l’université d’Augsbourg et d’obtenir un double diplôme (licence et bachelor) : première année dans l’université d’origine, puis groupe mixte franco-allemand à Nancy en deuxième année et à Augsbourg en troisième année. Un cursus franco-italien avec l'université de Turin sera également possible à partir de la rentrée 2018.
  • une étape permettant, en règle générale, d’évoluer vers une poursuite d’études réussie (masters, licences pro, écoles, etc.)
  • des enseignements théoriques : Etudes sur la langue et la littérature (roman, poésie, théâtre) françaises, du Moyen Âge au XXIe siècle, s’appuyant sur la linguistique, la critique textuelle contemporaine, la sociologie, l’anthropologie, la psychologie, l’histoire, etc. ; initiation au maniement des outils de l’analyse textuelle : stylistique, analyse textuelle, entraînement à l’explication de texte, à la dissertation ; initiation aux littératures européennes et mondiales ; initiation au latin et aux cultures antiques
  • des enseignements méthodologiques : Organisation et gestion du temps de travail, travail en autonomie et en groupe, recherche et traitement de l'information, expression écrite et orale
  • des certifications en informatique (C2i) et en langue vivante (voir les langues proposées dans « Organisation des études/programme »)
  • un stage d’observation obligatoire (de 15 à 20 h), en lien avec l’orientation choisie et le métier envisagé (école, collège, lycée pour une orientation « Enseignement » ; mairies, conseils généraux pour les étudiants se destinant aux concours de la fonction publique ; etc.)
  • un accompagnement de l’étudiant :
    - tout au long de ses études : mises à niveau, soutien de rattrapage aux examens, tutorat, etc.
    - dans la construction de son projet d’études et de son projet professionnel : PPP « Projet personnel et professionnel », intervention de professionnels, SOIP (Service d’orientation et d’insertion professionnelle)

Tout savoir sur cette formation

3 années : L1 (1ère année de licence), L2, L3, soit 6 semestres (de S1 à S6)
1 semestre = 30 crédits européens (ECTS European credits transfer system) 
Volume horaire hebdo moyen : environ +/- 20 heures
CM : cours magistral
TD : travaux dirigés

Langue vivante : 1 au choix parmi :
A Metz :
- Niveau « confirmé » : allemand, anglais, espagnol, italien 
- Niveau « débutant » : chinois, néerlandais, suédois
A Nancy :
- Niveau « confirmé » : allemand, anglais, espagnol, italien 
- Niveau « débutant » : allemand, arabe, chinois, espagnol, italien, polonais, portugais, russe, tchèque

Consulter le programme de la licence

Concernant les compétences disciplinaires, les étudiants sont amenés à acquérir des compétences littéraires et linguistiques approfondies (grammaire, stylistique, langue orale, langue écrite, analyse de texte et de discours), historiques (histoire littéraire, histoire de la langue française, de l’antiquité à nos jours), culturelles et interculturelles. Ces compétences reposent sur :

- Une maîtrise de la langue française, écrite et orale, et un développement des qualités de synthèse et d’analyse.
- Une bonne connaissance générale du contexte culturel et littéraire francophone, au travers de cours de littérature (étude d’œuvres littéraires) et de civilisation (histoire des pays francophones, culture).

Infos sur les admissions sur le site www.univ-lorraine.fr à partir de janvier.

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

Les compétences interculturelles et linguistiques peuvent être un atout supplémentaire pour la licence Lettres modernes. C’est la raison pour laquelle, même en dehors des parcours franco-allemand ou franco-italien avec les universités d’Augsbourg ou de Turin, la mobilité est facilitée, à travers diverses possibilités telles que :

- programmes d’échanges
- stage à l’étranger
- assistanat ou lectorat

Et avant / et après

Certaines conditions favorisent la réussite en licence Lettres modernes :

  • Etre titulaire (ou futur titulaire) d’un bac L, d’un bac général, du DAEU A ou d’un diplôme admis en dispense du bac ;
  • Avoir un bon niveau en français ;
  • Avoir un réel intérêt pour la langue et la littérature françaises, qui se traduise par une pratique assidue de la lecture dans des genres littéraires variés (roman, poésie, nouvelle, théâtre, etc.) ;
  • Avoir des aptitudes littéraires, concrétisées par une aisance rédactionnelle ;
  • Avoir des capacités d’analyse et de synthèse.

Pour le cursus franco-allemand : le niveau B1 dans la langue de l’université partenaire est conseillé.

La réussite au diplôme en fonction du bac :

43 % des étudiants entrés dans cette filière en première année obtiennent une licence, en 3 ou 4 ans. Cette proportion passe à 72 % si l’on considère les étudiants qui se présentent aux examens. Le type de baccalauréat influe sur la réussite au diplôme. 73 % des bacheliers généraux obtiennent cette licence en 3 ou 4 ans.

Réussite au diplôme en fonction du type de bac

  Parmi l’ensemble des étudiants inscrits Parmi les étudiants présents aux examens
Bac général 49 % 73 %
Dont Bac ES 38 % 67 %
Dont Bac L 52 % 77 %
Dont Bac S 41 % 58 %
Bac technologique ns (non significatif) ns
Bac professionnel 4 % ns
Total 43 % 72 %

Source : Etude 'Trajectoires et réussites en licence 2018' - OVU - DAPEQ - UL

Population observée : Etudiants entrés pour la première fois dans cette licence en 2014 ou 2015.

Le profil des étudiants inscrits en 1ère année : 

Les étudiants de première année se répartissent de la manière suivante (primo-entrants entre 2013 et 2016) :

  • Bac ES : 12%
  • Bac L : 57%
  • Bac S : 9%
  • Bac technologique : 6%
  • Bac professionnel : 11%

 

Le taux de passage en 2ème année : 

50 % des étudiants entrant pour la première fois en L1 accèdent à la deuxième année l’année suivante. Cette proportion passe à 75 % si l’on considère les étudiants qui se présentent aux examens.

Taux de passage en 2ème année

  Parmi l’ensemble des étudiants inscrits Parmi les étudiants présents aux examens
Bac ES 52 % 85 %
Bac L 57 % 76 %
Bac S 63 % 84 %
Bac technologique 30 % 50 %
Bac professionnel 10 % 45 %
Total 50 % 75 %

Source : Etude 'Trajectoires et réussites en licence 2018' - OVU - DAPEQ - UL

Population observée : Etudiants entrés pour la première fois dans cette licence entre 2013 et 2016.

Poursuite d’études :

La licence est avant tout une étape permettant d’évoluer vers une poursuite d’études.

> A l’université de Lorraine :

Les filières sélectives de spécialisation :
-   à l’issue de la L3 : les masters (en 2 ans)
-   éventuellement, à l’issue de la L2 : les licences professionnelles (en 1 an)

Les préparations de concours :
-   de l’enseignement (primaire, secondaire, supérieur)
-   administratifs
-   des bibliothèques

> En école : école de journalisme, IEP (Institut d’études politiques)

 

Débouchés :  

Même si la licence est une étape permettant d’évoluer vers une poursuite d’études, les compétences acquises peuvent être des atouts pour certains emplois de niveau techniciens supérieurs ou cadres moyens.

 Secteurs :
-  Enseignement primaire, secondaire, supérieur
-  Recherche
-  Fonction publique (en particulier, fonction publique territoriale, filière culturelle)
-  Métiers du livre : bibliothèques, documentation, édition
-  Information, communication, journalisme, médias
-  Culture, patrimoine, tourisme

Exemples de métiers visés, soit au niveau L,  soit après une spécialisation et/ou réussite à un concours (voir poursuite d’études) :
-  Professeur-e de lettres
-  Professeur-e des écoles 
-  Attaché-e de conservation du patrimoine
-  Accompagnateur/trice touristique ;  Conférencier/ière de voyages ; Guide conférencier/ière
-  Assistant-e documentaliste ; Bibliothécaire ; Documentaliste
-  Chargé-e de communication
-  Journaliste
-  Enseignant-e chercheur/euse

Découvrez les résultats des enquêtes sur le devenir des étudiants diplômés de cette formation menées par l'observatoire de la vie universitaire.

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

Contactez-nous !

Indiquez ici votre situation actuelle et vos questions sur cette formation.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil