Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Master Interactions plante et environnement (IPE)

Master Mention Agrosciences, Environnement, Territoire, Paysage, Forêt - Parcours type Interactions plante et environnement (IPE)

L'objectif du parcours-type Interactions plante environnement (IPE) de la mention Agrosciences, Environnement, Territoire, Paysage, Forêt est de donner à des étudiants une formation pluridisciplinaire (du gène à l’organisme) concernant le fonctionnement de la plante dans son environnement. Les principaux débouchés sont les métiers de chercheurs ou enseignants-chercheurs dans le secteur public ou privé, ou de cadres spécialisés dans la production et la protection des plantes.

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac+4, Bac+3
Localisation Nancy et agglomération
Modalités d'études Présentiel , Alternance
Laboratoire(s) de recherche associé(s) EFABA - Écosystèmes Forestiers, Agroressources, Bioprocédés et Alimentation, LAE - Laboratoire Agronomie et Environnement, SILVA, IAM - Interactions Arbres / Micro-organismes, LERMAB - Laboratoire d'Étude et de Recherche sur le Matériau Bois
Nom officiel Master Mention Agrosciences, Environnement, Territoire, Paysage, Forêt - Parcours type Interactions plante et environnement (IPE)
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Non
Contact(s) master-aeptf-contact@univ-lorraine.fr
Mention Agrosciences, environnement, territoires, paysage, forêt

Description

Le parcours-type Interactions plante environnement (IPE) vise à donner aux étudiants de ce parcours une connaissance du fonctionnement des plantes et en particulier de l’arbre dans son environnement prenant en compte les interactions entre la plante et les facteurs biotiques et abiotiques du milieu. Elle délivre une formation pluridisciplinaire dans le domaine de l’écophysiologie végétale, de la physiologie végétale et microbienne, de la phytopathologie, de la biologie moléculaire et des biotechnologies.

Il vise prioritairement une poursuite vers une formation doctorale avec en débouché les métiers de chercheurs ou enseignants-chercheurs dans le secteur public ou privé. Il donne également accès à des responsabilités de cadre spécialisé dans les domaines de l’évaluation de l’impact et des risques pour l’homme et l’environnement, de la bio-évaluation et des traitements biologiques de dépollution, dans la prestation de service (agrochimie, semences, biocides), plus largement dans la protection des plantes et de l’environnement.

Tout savoir sur cette formation

  • Découvrez le programme Ici
  • La première année (S7 & S8) est destinée au renforcement des connaissances fondamentales dans différentes disciplines du master et à l’acquisition des outils indispensables (statistiques, communication, anglais, expérimentation, méthodes analytiques). Les étudiants réalisent également une synthèse bibliographique sur un sujet scientifique d’actualité .
  • Au cours du second semestre (S8), les étudiants mènent un projet expérimental tuteuré pendant huit semaines dans une équipe de recherche.
  • Au cours du troisième semestre (S9), les étudiants approfondissent leurs connaissances et mènent un projet de mise en situation (projet innovant consistant à répondre à une question posée par un industriel, créer un scénario à partir d'hypothèses plausibles, évaluer la cohérence et la robustesse du projet.
  • Le quatrième semestre (S10) est un stage de 20 semaines minimum dans une entreprise, une collectivité, une association, un laboratoire de recherche, en France ou à l’étranger, donnant lieu à un rapport écrit et à une soutenance orale.
  • Diagnostiquer l’état d’un écosystème et évaluer son degré de dysfonctionnement
  • Conduire et animer des projets sur une thématique scientifique afin d’en permettre la vulgarisation dans le cadre d’une filière
  • Maîtriser les concepts et outils nécessaires à la gestion d’un écosystème
  • Produire, analyser et synthétiser des informations techniques et scientifiques afin de vulgariser la connaissance auprès de publics variés
  • Mobiliser et synthétiser des connaissances fondamentales pluri-disciplinaires pour conduire en toute autonomie un projet scientifique, de sa conception à sa valorisation, en incluant sa réalisation pratique et l’analyse biométrique des données obtenues
  • Identifier et analyser les mécanismes de réponses des plantes à des facteurs environnementaux afin de diagnostiquer l’état nutritionnel et sanitaire d’une formation végétale, de la protéger et/ou d’améliorer sa production

Inscription : Vous devez déposer votre candidature en ligne via l’application  ECandidat à partir du 15 mars 2018.

Retrouvez toutes les informations sur l'inscription et l'admission en master sur le site de l'Université de Lorraine

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

  • Université Bogor en Indonésie, échanges d'étudiants de M2 dans le cadre d'un double diplôme UL-AgroParisTech-IPB
  • University of Eastern Finland : Cette université dirige un consortium de six institutions qui offre le Master European Forestry-Erasmus Mundus. AgroParisTech est l'une des six institutions membre du consortium. Les étudiants font le M1 à l'University of Eastern Finland (Joensuu) et doivent choisir l'une des six institutions pour le M2. Le parcours FEN est le parcours qu'AgroParisTech offre à ces étudiants.
  • Université de Freiburg : Une des UEs du parcours FEN est gérée conjointement par AgroParisTech et l'Université de Freiburg. Les étudiants FEN se joignent donc à un groupe d'étudiants allemands. La première semaine se déroule à Nancy alors que la seconde a lieu à Freiburg.
  • Université de Kyoto : accord de coopération bilatérale entre UL et UK portant sur un échange d’étudiant au niveau master en foresterie

Alternance

Emmanuelle Moussier : 03 72 74 51 29

M2 uniquement

Contrat de professionnalisation

Et avant / et après

Ce parcours-type permet aux étudiants de poursuivre en doctorat afin d’intégrer des universités et instituts de recherche dans les différentes disciplines et domaines couverts par la formation. Cette poursuite en thèse est particulièrement encouragée pour insertion professionnelle à l’international étant donné le degré de valorisation du doctorat plus élevé dans d’autres pays qu’en France.

Les débouchés :

  • Ingénieur R&D ou environnement dans les entreprises et dans les instituts techniques
  • Chargé d’étude, de mission ou de recherche, dans les agences et les organismes gestionnaires des espaces naturels, les bureaux d’étude, les collectivités territoriales, les services de l'Etat, les organismes internationaux ou les organisations non gouvernementales
  • Chercheurs et enseignants dans les Universités et organismes de recherche en France et à l’étranger

Découvrez les résultats des enquêtes sur le devenir des étudiants diplômés de cette formation menées par l'observatoire de la vie universitaire.

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil