Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Master Ingénierie Biomédicale

Master mention Ingénieur de la santé, parcours type Ingénierie biomédicale

L’enseignement dispensé en M1 représente un volume horaire en présentiel d’environ 560 h par étudiant. L’UE disciplinaire et d’initiation à la recherche est située en S8 (834). En M2, l’enseignement présentiel est dispensé en S9 uniquement avec un volume horaire d’environ 350 h par étudiant. Il est constitué de 21 ECTS d’UE communes aux 2 orientations (2 UE transversales, 2 disciplinaire et d’initiation à la recherche : 901, 902, 931, 932) et d’un choix d’UE par orientation (9 ECTS) : 941 et 942 pour IBH et 951-953 pour CIIBLE

Les objectifs de la formation sont de faire acquérir un ensemble cohérent de connaissances fondamentales, scientifiques et techniques, théoriques et pratiques, et d’outils méthodologiques et organisationnels dans les domaines de la bio-ingénierie cellulaire et tissulaire, du génie biologique et médical et du médicament, pour ensuite les appliquer à l’analyse, l’expertise et la résolution de problèmes concrets issus d’expériences ou de situations professionnelles.

Au travers de travaux en groupes et en projets, les objectifs pédagogiques sont également de permettre aux étudiants de développer leurs capacités d’autonomie, d’intégration, d’organisation et de communication. Les compétences développées en formation par et pour la recherche doivent permettre aux étudiants de, respectivement, résoudre des problèmes complexes, notamment en vue d’une insertion professionnelle immédiate après le master, et faciliter leur engagement dans les métiers de la recherche.

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac+4, Bac+3
Localisation Nancy et agglomération
Modalités d'études Présentiel , Alternance
Nom officiel Master mention Ingénieur de la santé, parcours type Ingénierie biomédicale
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Oui
Mention Ingénierie de la santé

Description

Les fondements scientifiques et les objectifs de professionnalisation du Master IS exploitent les interactions fortes entre les nombreuses disciplines des sciences pour l’ingénierie et des technologies de la santé qui concourent aux progrès de la biologie et de la médecine, au service de la santé. Bénéficiant du regroupement des composantes d’adossement du Master IS (facultés de médecine et de pharmacie) sur un site géographique unique dans le cadre du plan campus Biologie-Santé à Brabois, cette structuration s’appuie sur (i) la complémentarité des contenus pédagogiques de formations expérimentées et (ii) la participation des principaux laboratoires de l’UL en Sciences et Ingénierie de la Santé.

Le master IS s’adresse à des étudiants issus de cursus diversifiés et s’appuie sur une équipe d’enseignants largement pluridisciplinaire.

En cohérence avec le cœur de compétences en Ingénierie du projet I-SITE « LUE », le Master IS est le lieu privilégié de regroupements disciplinaires et institutionnels en lien étroit avec les activités de recherche inter- et pluridisciplinaires en bio-ingénierie et sciences du médicament (PT BNMQ) et en ingénierie pour la santé (PT IB et EPT).

L’offre de formation proposée au sein du Master IS est construite avec comme objectifs de :

  • renforcer nos atouts au travers notamment :
    • du maintien des flux d’étudiants et de l’attractivité de nos PT expérimentés et uniques au sein de l’UL, et soutenus en amont par des filières de Licences (e.g. Sciences pour la Santé) également parfaitement identifiées localement ;
    • du renouvellement de nos contenus pédagogiques en adéquation avec les profils de formation recherchés dans les secteurs d’emplois « de niches » de nos PT ;
  • réduire nos faiblesses :
    • le projet de Master IS prévoit l’ouverture en M2 d’une filière de Formation en Alternance (FA) dans le PT IB (qualité, normes, réglementation, certification et/ou analyse de risques des DM) et dans le PT EPT ;
    • pour les étudiants se destinant au PT BNMQ, de nouveaux contenus sont mis en place pour favoriser l’articulation entre L3 (Licence SpS), M1 et M2 ;
    • plusieurs actions de développement à l’international sont prévues sous la forme de partenariats pédagogiques voire de formations délocalisées (cf. opportunités ci-après).
  • se positionner vis-à-vis d’opportunités telles que :
    • la mise en place de collaborations pédagogiques avec des Universités de la Région Grand Est et de l’étranger : une convention de partenariat sera signée avec le Master international « Medical Engineering » de l’Université de Strasbourg et un objectif de 3 accords d’échanges pédagogiques avec des partenaires potentiels déjà en contact au Mexique, en Chine, et en Afrique du Nord ;
    • la contribution au dispositif IMPACT du projet I-SITE « LUE » (projet « Biomolécules ») au travers de l’UE 994 (Biomolécules - biosynthèse, extraction, vectorisation et applications).
  • prévoir les risques à venir de réduction du nombre de contrats doctorats et d’étudiants issus des cursus Santé (plus particulièrement intéressés par le PT BNMQ) en proposant un remodelage partiel de la filière « BioIngénierie – Médicament » avec l’élaboration d’une maquette pédagogique associant de façon plus étroite les orientations « P et R » au sein du PT BNMQ, garantissant la pérennité d’un parcours de formation dédiée à la recherche.

L’offre de formation du Master IS est conçue et structurée sur une logique d’acquisition de compétences en lien avec les objectifs d’insertion professionnelle identifiés.

Le programme pédagogique est pluridisciplinaire et offre une formation très appliquée afin de permettre aux étudiants de faire les liens entre la théorie et la pratique professionnelle (mises en situation, études de cas, gestion de projet et stages).

Au moins deux grandes activités intégratrices sont prévues en fin de formation, dans le cadre (cf. descriptif cadre 7) :

  • de l’UE902 (Projets Tutorés et Travaux Encadrés) en S9, où l’étudiant doit mobiliser les savoirs et savoir-faire acquis et les ressources appropriées afin de résoudre, en groupe, un problème complexe pluri- ou inter-disciplinaire issu de la réalité (entreprise, laboratoire ou milieu médical) ;
  • et de l’UE1000 (Stage de fin d’études) en S10, où l’étudiant doit exercer seul ses compétences dans l’environnement professionnel.

Dans les deux situations, les résultats produits par les étudiants sont évalués à l’écrit (dossier) et à l’oral (présentation) par un jury pluridisciplinaire.

Tout savoir sur cette formation

Synthétiser un ensemble de documents et d'informations afin de mettre en place une démarche ou un protocole d’étude rigoureux et contrôlé, en fonction d’impératifs réglementaires et/ou scientifiques

Savoir communiquer et valoriser à l’oral et par écrit, en public et/ou avec des spécialistes, la démarche et les résultats de travaux et/ou de recherches réalisés individuellement et/ou en groupe

Connaître l’environnement afin de valoriser ses recherches ou ses travaux en relations avec les acteurs en ingénierie de la santé

Mobiliser un ensemble de connaissances fondamentales en sciences de l’ingénieur et en sciences disciplinaires pour exercer différentes fonctions d’ingénierie dans l’environnement professionnel des méthodes et des technologies du domaine (conception et développement, marketing et vente, application et installation, maintenance et qualité…)

Assurer le contrôle de la qualité et de la sécurité de produits ou de personnes, et mettre en place les démarches de prévention, d’assurance qualité et/ou d’hygiène et sécurité dans le respect de la réglementation en vigueur

Retrouvez toutes les informations sur l'inscription et l'admission en master sur le site de l'Université de Lorraine

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

Stage de M1 fortement conseillé à l’étranger

Objectifs de mise en place, au cours du contrat, de 3 conventions de collaborations/partenariats pédagogiques, notamment avec des partenaires identifiés en Chine (Shangrao), au Mexique (Mexico) et au Maroc (Agadir)

Partenariat amorcé pour l’échange d’étudiants avec l’Université de Laval (Québec)

Et avant / et après

Insertion directe :

Secteurs d’activité :

  • Industries et entreprises du secteur biomédical et des technologies médicales
  • Services biomédicaux des hôpitaux et cliniques
  • EPST : CNRS, INSERM, Organismes publics (UGAP…)

Types d’emploi accessibles :

  • Ingénieurs biomédicaux (Code ROME : 53122)
  • Ingénieurs d’application, d’études… (Code ROME : 32321)
  • Ingénieurs technico-commerciaux (Code ROME : 53311)

Poursuite en recherche :

  • Instrumentation biomédicale, imagerie biomédicale
  • Laboratoires publics et privés, EPST

Découvrez les résultats des enquêtes sur le devenir des étudiants diplômés de cette formation menées par l'observatoire de la vie universitaire.

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil