Catalogue des formations de l’Université de Lorraine

Licence Sciences de la Terre

Licence Mention Sciences de la Terre Parcours Sciences de la Terre, Pluridsciplinaire professorat des écoles

Le but de la licence Sciences de la Terre est de fournir aux étudiants les bases scientifiques nécessaires pour comprendre le système Terre, sa formation et son évolution.

L’objectif est ensuite de pouvoir rejoindre toutes les formations supérieures en géologie afin d’obtenir une spécialisation qui permettra à terme à l’étudiant de s’insérer dans le monde professionnel.

Si la licence Sciences de la Terre se veut généraliste, elle reste cependant adossée aux grandes thématiques porteuses que sont les ressources minérales et énergétiques et l’environnement.

Détails sur cette formation

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Localisation Nancy et agglomération
Modalités d'études Présentiel
Laboratoire(s) de recherche associé(s) CRM2 - Cristallographie, Résonance Magnétique et Modélisations, CRPG - Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques, LIEC - Laboratoire Interdisciplinaire des Environnements Continentaux, OTELo - Observatoire Terre et Environnement de Lorraine, IJB - Institut Jean Barriol, GeoRessources - GeoRessources, LSE - Laboratoire Sols et Environnement
Nom officiel Licence Mention Sciences de la Terre Parcours Sciences de la Terre, Pluridsciplinaire professorat des écoles
Stage Oui
Eligible au Compte Personnel de Formation Oui
Contact(s) fst-scol-licence@univ-lorraine.fr
Mention Sciences de la terre

Description

Les étudiants en L1 choisissent un portail Sciences de la Terre et de l’Environnement : ils peuvent alors effectuer un semestre 1 en Physique-Chimie ou bien en Sciences de la Vie.

A partir du S2, la formation est propre à la licence Sciences de la Terre.

A partir du S5, un parcours « Pluridisciplinaire, professorat des écoles » est proposé pour les étudiants souhaitant accéder au concours du Professorat des écoles. Les UE de ce parcours ont été construites de façon à être accessibles à tout étudiant issu d’un S4 du collégium « Sciences et Technologies ». Ce parcours sera donc mis en commun entre plusieurs mentions de Licences, notamment celles de Mathématiques, de Physique, de Chimie et de Sciences de la Terre.

Le but de la mention Sciences de la Terre est de fournir aux étudiants une formation scientifique en géosciences s’appuyant sur des disciplines de base :

  • chimie, physique,
  • biologie,
  • outils informatiques et mathématiques pour les géosciences,

et en tenant compte des compétences et des projets des étudiants.

Les enseignements sont focalisés sur l’acquisition de connaissances fondamentales dans les domaines suivants : Terrain et cartographie, Géologie structurale, Géodynamique, Pétrologie, Paléontologie, Stratigraphie, Thermodynamique, Outils mathématiques et de programmation en géosciences, Géochimie, Géophysique, Cristallographie, Minéralogie, Chimie minérale.

Tout au long du cursus, des options sont possibles en Géologie de surface, Écosystèmes continentaux, Environnement, Géomécanique et Géotechnique, Ressources minérales, Pétrole et stockages, Climats et paléoclimats...

Un stage en entreprise en 3ème année est obligatoire.

Les étudiants participent à des stages de terrain obligatoires au cours de leur formation. Ceux-ci permettent de mettre en œuvre les compétences acquises dans les différentes Unités d'Enseignement fondamentales de géologie. Cela leur demande de faire appel à leurs connaissances et d’appliquer leurs compétences sur un cas concret pour comprendre le système géologique qu’ils observent et étudient sur le terrain et de synthétiser leurs observations et leurs interprétations à travers un rapport scientifique organisé et illustré.

Concernant le parcours-type « Pluridisciplinaire, professorat des écoles », ce parcours-type est partagé avec d'autres mentions de Licence du collégium Sciences et Technologies. Il pourra offrir une pré-professionnalisation pour les étudiants scientifiques motivés par les métiers de l’enseignement du 1er degré (en écoles maternelles et primaires).

L'objectif est de proposer, en amont du Master MEEF 1er degré, une préparation adaptée au concours de recrutement de professeurs des écoles. Un volume horaire spécifique a été réservé pour le français qui est souvent une cause d'échec pour les étudiants en sciences lors de l'admissibilité. Au-delà de la réussite au concours, la formation vise à apporter aux étudiants les compétences dont ils auront besoin pour leur futur métier de professeur des écoles.

Tout savoir sur cette formation

Développer une argumentation avec esprit critique.

Produire des documents écrits (rapports, correspondances, comptes rendus, notes de synthèse, traductions spécialisées des langues étrangères étudiées vers la langue maternelle ou réciproquement) dans la langue maternelle et dans les langues visées.

Mobiliser les concepts fondamentaux et les technologies de minéralogie, pétrologie, sédimentologie, pétrographie, géophysique, géotechnique et paléontologie pour traiter une problématique du domaine ou analyser un document de recherche ou de présentation.

Identifier et caractériser les objets géologiques à toutes échelles : en analyser les origines et l'activité présente éventuelle, en extraire des applications (ressources, risques, environnement, aménagement...).

Utiliser les appareillages scientifiques de terrain et de laboratoire pour repérer, reconnaître des formations géologiques et des roches, cartographier, prélever des échantillons et les analyser.

Valider un modèle par comparaison de ses prévisions aux résultats expérimentaux et apprécier ses limites de validité.

Mobiliser les concepts et les outils des mathématiques, de la physique, de la chimie, des sciences de la vie et de l'informatique dans le cadre des problématiques des sciences de la Terre.

Identifier et caractériser les objets géologiques à toutes échelles : en analyser les origines et l'activité présente éventuelle, en extraire des applications (ressources, risques, environnement, aménagement...).

Utiliser les appareillages scientifiques de terrain et de laboratoire les plus courants dans les domaines des sciences de la vie et de la Terre.

Les droits d’inscription aux diplômes nationaux sont fixés annuellement par arrêté ministériel. Consultez le détail.

Et avant / et après

Outre l'obtention d'un bac général scientifique la licence Sciences de la Terre nécessite un intérêt pour tout ce qui touche aux géosciences : roches, minéraux, volcans, fossiles,... Elle requiert de la rigueur et de l'autonomie dans son travail. Elle dure 3 ans et permet d'exercer un métier à la fois sur le terrain et en laboratoire.

Les poursuites d'études :

La poursuite d'études la plus naturelle des étudiants de la licence Sciences de la Terre de Nancy est le master STPE (ex GPRE). L’ouverture sur d’autres masters lorrains, français ou européens est évidemment proposée en fonction des projets professionnels des étudiants. Des passerelles avec les licences professionnelles sont aussi possibles dès la fin de la deuxième année de licence : 

  • Métiers de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme Parcours-type Infographie paysagère
  • Métiers de l'énergétique, de l'environnement et du génie climatique Parcours-types Eco-construction, Eco-conception ou Ecogestion des énergies renouvelables, énergie électrique et environnement
  • Génie des procédés pour l'environnement Parcours-type Eau : mesure et procédés
  • Métiers du BTP : génie civil et construction Parcours-type Eau, ressource et infrastructures

Des formations régionales adaptées existent en protection de l’environnement, eau, aménagement du paysage. Un cursus est également possible vers les écoles d’ingénieurs à niveau L3 ou M1 (par exemple ENSG Nancy ou UniLaSalle).

Les débouchés,

domaines, métiers : Les principaux métiers auxquels la licence prépare sont ceux liés aux ressources minérales (sociétés minières) et énergétiques (sociétés pétrolières, gazières…) et ceux de l’environnement (bureaux d’études par exemple), domaines dont l’actualité rappelle quotidiennement l’importance. Les options proposées aux étudiants sont pensées dans cette perspective.

Les passerelles vers les licences professionnelles permettent une intégration professionnelle à un niveau de technicien. Un étudiant arrêtant ses études en fin de licence Sciences de la Terre peut être embauché comme technicien en géologie, animateur scientifique, il peut aider à la gestion de collections naturalistes, accéder via des concours de catégorie A aux fonctions de cadre de l’administration publique. Il peut aussi s’occuper d’installation, de maintenance, de vente d’appareillages scientifiques.

Les principaux secteurs d’activités correspondant sont des bureaux d’études, les sociétés pétrolières et leurs sous-traitants, les sociétés minières, les carrières, le suivi de forage, les structures de diffusion de l’information scientifique (état, collectivités locales, associations), les sociétés de services géologiques et géophysiques, les EPIC (BRGM, ANDRA…), les services de l’Etat (DRIRE, DREAL…), les ONG de développement, le BTP, les sociétés commerciales et les compagnies d’assurance.

Découvrez les résultats des enquêtes sur le devenir des étudiants diplômés de cette formation menées par l'observatoire de la vie universitaire.

La validation des acquis de l'expérience permet l'obtention de tout ou partie d'un titre ou d'un diplôme. En savoir plus.

VOUS ETES ?

Choisissez votre profil